Article suivant


My Community Manager

24 juillet 2012

Les “Faux Fans” : How does it work?

closeCet article a été publié il y a 2 ans , il est possible qu’il ne soit plus à jour.
Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Sujet sensible s’il en est… l’achat ou l’échange de fans ou likes sur une page Facebook. 

Indépendamment du fait que vous soyez en faveur de ces pratiques ou totalement opposés, nous avons essayé divers services d’échange de Likes. Avec l’utilisation cumulée de ces outils, il est très facile d’obtenir, gratuitement, jusqu’à, environ, 50 likes/jour. En un mois, vous pouvez donc obtenir 1500 Fans… ce qui ferait 9.000 en un semestre !!

1-. Êtes vous puriste, opportuniste ou pragmatique ?

Face à cette question de l’usage des outils de gain artificiel de Fans, il est possible de classer les administrateurs de pages en trois catégories :

Les puristes pensent que le meilleur moyen de faire croître le nombre de fans  est d’animer la page, de poster des contenus intéressants, de réagir et d’interagir.. et bien d’autres actions qui font qu’un community manager fait bien son job, tout simplement. Vis à vis de l’achat de fans, ils trouvent cela scandaleux, honteux et sont à l’affut du moindre mouvement suspect. En cas de trouvaille, le “coupable” sera montré du doigt et l’un ou l’autre article de blog sera rédigé et, en général, relayé abondemment.

Les opportunistes  achètent sans hésitation des fans pour leur page. Le KPI (indicateur clé de performance) qui compte le plus à leur yeux est d’avoir la plus grande…. communauté. Ils mettront donc en pratique le bon vieux dicton “qui veut la fin veut les moyens“. Vu le nombre de sites d’achats de fans qui fleurissent en ce moment, il semble que leur nombre soit loin d’être négligeable.

Les pragmatiques constituent une catégorie intermédiaire. Ils vont, en général, faire le même travail que les puristes mais ne vont pas renoncer à utiliser  les sites d’achats ou d’échanges de likes. Indépendamment des interactions, du fait que les fans soient qualifiés ou non, … ils considèrent qu’il peut être utile de se centrer, à un moment donné, sur le nombre de Likes obtenus.

 

2-. Le nombre de fans, le KPI le plus important ?


Nous savons que ce n’est pas le cas, mais certains éléments ont tendance à accorder une importance trop grande à ce seul critère :

  • Légitimité
Comme le dit Simohamed dans ce fil du groupe de MyCM sur Facebook, nous avons le “Like” plus facile pour une page qui affiche un compteur de 1.000 likes que de 80. Cela a un côté rassurant de rejoindre une page avec un nombre plus élevé de fans.
Une faible communauté entraîne la suspicion : pourquoi si peu de monde sur cette page ? Si les autres n’ont pas aimé, pourquoi le ferais-je ? …
  • Qui a la plus grosse ?
L’égo et le paraître.. deux arguments qui cadrent avec le fonctionnement de certains êtres humains. Pouvoir se vanter d’afficher un grand nombre de likes peut être synonyme de (auto)satisfaction.
Du côté du visiteur profane, un grand nombre de fans peut impressionner. Ceux qui sont “simples” utilisateurs de Facebook regardent essentiellement, voire exclusivement ce compteur.
  • La pression du Boss

Parmi ces profanes, il existe des patrons ou chefs d’entreprises à qui il est difficile de faire comprendre que le nombre de fans n’est qu’un critère parmi d’autres. Un CM voire une agence pourrait avoir recours à ces pratiques artificielles face à la pression de la hiérarchie ou du client.

 

3-. Les sites d’échange de likes

Ci-dessous, un avis sur quelques exemples d’échanges de Likes.

Leur principe est simple : vous aimez des pages avec votre compte Facebook. Pour chaque page aimée, vous recevez entre 0,7 et 0,9 likes. Vous êtes limités à 20 likes par jour, vous pouvez donc obtenir facilement 15 nouveaux fans chaque jour sur votre page.

  • Likeplus.fr
Le plus généreux de 0,75 à 0,9 like pour un like de votre part. (Il est arrivé lors du test que des likes n’étaient pas pris en compte).
Leur visionneuse (page web dans laquelle apparaissent les pages FB que l’on vous propose d’aimer) affiche une page à la fois.
Vous avez la possibilité de passer à une autre page si vous n’êtes pas intéressé et/ou de  demander à ne plus voir la page proposée.
Les catégories des pages suggérées sont affichées et facilement décochables.
Ils vous affichent des statistiques avec les éléments suivants : Le nombre de pages que l’on peut encore aimer, le nombre de fans que vous devez encore recevoir et le nombre total de fans reçus. Le nombre de nouveaux fans reçu chaque jour du mois faisant l’objet d’un graphique.
Vous avez aussi la possibilité de parrainer de nouveaux utilisateurs. Vous gagnez alors 20% des likes que vos filleuls reçoivent.
 
 
  • LikeUb.me
Le service qui semble le plus au point.
Vous recevez 0,7 like/like.
Vous ne devez pas recharger une page web entre chaque like, ce qui fait gagner du temps.
Vous pouvez dans leur visionneuse,  sélectionner les thématiques que vous ne voulez plus vous voir proposées (Actualités, Art/photo, Education/emploi, Entreprise, Tourisme, …).
Vous avez aussi la possibilité de choisir les langues des pages qui vous sont suggérées.
Une petite icone (un oeil barré), vous permet de ne plus voir apparaître certaines pages.
L’outil statistique est plus développé. Outre le nombre de likes reçus, vous pouvez voir, sous forme de présentation graphique, pour chaque mois le nombre de nouveaux likes/jour.
Le parrainage existe aussi mais il est plus affiné. Le gain dépend du nombre de filleuls que vous avez amené. Il faut 20 filleuls pour arriver aux 20% proposés par likeplus.
 
  • Hubooster.com
Le service fonctionne mais plusieurs bugs sont apparus. Beaucoup de pages proposées ont 0 fan et il n’est pas possible de les liker.
Vous gagnez 0,7 likes/like.
Vous avez la possibilité de parrainer avec des pourcentages de gains identiques à likeUB.
Nous n’avons pas vu de statistiques.
  • Likes-exchange.com
La limite de participation n’est pas quotidienne mais toutes les 3 heures. 
Leur visionneuse affiche une page à la fois. L’interface est agréable et le temps de réponse assez court.
Le nombre de Likes que l’on peut obtenir toutes les 3 heures dépend du statut qui lui même dépend du parrainage.
Ils ont un outil statistique qui affiche graphiquement les likes donnés et obtenus en échange. 
  • D’autres sites existent mais les tests effectués n’ont pas été concluants pour diverses raisons. A voir s’ils s’améliorent ou disparaissent :
    1. http://fr.fanslave.com
    2. http://you4like.com

4-. Comment détecter les achats de Likes ?

Quand vous n’êtes pas admin d’une page, vous avez accès à quelques  données en plus du nombre de fans. Ces données peuvent vous aider à dépister les acquisitions de fans via des moyens moins orthodoxes.

  • Personnes qui en parlent
Une proportion anormalement faible de gens qui en parlent par rapport à la croissance du nombre de likes peut éveiller les soupçons. Cela mérite alors d’autres investigations.
  • Ville
Dans certains sites d’achats de Likes, vous avez l’option Fans français et autres fans, les premiers étant plus chers. Si la page que vous regardez est francophone et que vous avez une multitude de fans de Pékin, par exemple, cela pose question.
  • Irrégularité de la croissance non explicable
Une croissance irrégulière du nombre de fans qui n’est pas explicable par une action quelconque peut aussi être un signal.
Regardez l’exemple de cette personnalité Canadienne qui est suspectée d’avoir acheté des likes :
  • Admin qui ont liké les pages des services cités ci-dessus
Comme dans leurs visionneuses, likeplus et likeUb proposent leur propre page. Il est probable que si vous connaissez l’admin de la page et qu’il like une de ces pages qu’il recoure à leur service.
  • Utiliser le moteur de la visionneuse de LikeUb
LikeUB a un moteur de recherche dans la visionneuse. Si vous avez des doutes pour une page précise, vous pouvez la rechercher.
  • Trouver les liens de parrainage
 Chacun des services mentionné ci-dessus propose de gagner plus de Like moyennant parrainages. Pour ce faire, ils mettent à disposition divers formats de bannières. Si vous avez sur un site, une like box et ce genre de bannière, il est évident que ces sites augmentent artificiellement le nombre de leurs Fans.
 

5-. A éviter

Si vous avez recours à ces services, mieux vaut faire attention de ne pas se faire prendre car c’est, en général, plutôt mal vu par les puristes. Evitez de faire croitre le nombre de fans de façon non régulière.

 

6-. Conclusions

  • Il est utile de savoir que ces services existent. Que ce soit pour les utiliser ou deviner que des concurrents les utilisent. 
  • Leur utilisation peut, sans doute, être utile dans certaines situations spécifiques mais ce ne doit pas être le canal d’acquisition prioritaire. 
  • Il est évident qu’il ne faut pas compter sur ces systèmes d’acquisition pour générer des interactions, des partages ou des commentaires. 
  • Il convient aussi de faire attention au fait que l’usage de ces services peut brouiller vos KPI.  

Et vous utiliseriez-vous  l’un de ces services ?



A propos de l'auteur

Régis Vansnick
Régis Vansnick
Titulaire d'un DESS en marketing (3ème cycle) et d'une licence (équivalent belge de la maîtrise) en sciences économiques. Prof d’e-marketing à la haute école Lucia De Brouckère et Entrepreneur, créateur de la société Dkoop (http://dkoop.be) dont les principales activités sont la formation à l'usage des réseaux sociaux et le conseil en stratégie. Mon proverbe favori : "If you want to go quickly, go alone; if you want to go far, go together."








 
 

 
win-blog-600x369

Enquête : les meilleurs souvenirs des community managers

Le métier de community manager fait partie de ces métiers passions, que l’on exerce pour vivre évidemment, mais aussi parce que c’est un métier et univers que l’on aime. Lors de l’enquête sur le quotidien des c...
par Djivan Minassian
0

 
 
Capture d’écran 2014-07-04 à 20.01.59

Les community managers refont le match #FRALL

Vous avez suivi le match France Allemagne, vous avez vibré sur chaque passes décisives, vous avez loupé un but allemand en allant aux toilettes et vos potes ont retourné votre appart quand à la fin du match ?   Dans tout ...
par Gaetan Gabriele
3

 
 
LesDeuxTours27

J’ai croisé Cloudwatt, cloud souverain, dans les égouts de l’influence

Dans ma récente plongée dans les égouts de l’influence, j’ai croisé un acteur qui a des pratiques pas tout à fait commodes qui ne feraient que nous faire rire si ce n’était pas réalisé avec l’argent du bon peupl...
par Nicolas Vanderbiest
3

 




78 commentaires


 
 

  1. Puriste ! Je ne vois pas l’intérêt d’utiliser ces services, mais j’avoue que ça serait beaucoup plus simple parfois :) Et vous ?


    • Puriste Je ne vois pas l’intérêt d’acheter des fans dans la construction d’une communauté ni dans la recherche d’interactions. L’achat ne fait qu’habiller la mariée de manière virtuelle pour des retombées à court terme


  2. Je ne vois aucun intérêt à avoir des faux-fan, si ce n’est pour des adolescents qui veulent faire croire qui ont la plus grande popularité sur le réseau…

    Et quand c’est une personnalité, un personnage politique ou une entreprise qui emploi une de ces méthodes, ça m’indigne vraiment! Cela démontre leur incompréhension des réseaux sociaux et leur malhonnêteté… Un professionnel qui utilise ces méthode manque simplement… de professionnalisme !

    Pire encore, utiliser ces méthodes enrichi des personnes qui flirtent avec l’inégalité (création de robots et de faux-profils sur les réseaux sociaux, spam….) et qui polluent ces outils d’échange et d’information.


  3. Bonjour,

    Une question: les “fans” ainsi achetés sont-ils conscient d’aimer une marque ou une entreprise ou bien cette adhésion groupée est-elle faite sans leur consentement ?

    Seconde question : les « fans achetés » voient ils les messages de l’entreprise acheteuse dans leur fil info ?

    Enfin ne pensez-vous pas que cette pratique peut se retourner contre la marque qui la pratique ? Personnellement si demain je découvre que je suis fan « à l’insu de mon plein gré » de la page XYZ, mon premier réflexe sera de bannir la page en question et mon avis sur cette page sera pour le moins négatif.


    • Non, je ne crois pas que cela marche comme ça, geoffrey. A mon avis, les personnes qui “like” ta page sont exactement comme toi, celles qui utilisent le service pour récupérer des “likes” pour leur propre page.

      Ainsi, il n’y a pas de “like” sans l’autorisation des fans. Je ne crois pas que l’API de Facebook le permette techniquement de toute façon.

      Par contre, cela explique aussi que les “likes” soient très peu qualifiés puisque ce ne sont que des gens qui veulent en quelques sortes échanger leurs “likes” contre les tiens.

      Quelqu’un pourrait confirmer mes dires s’il vous plaît ?


  4. Euh c’est quoi cet “article” là sérieusement ?? En gros votre conclusion c’est “achetez de faux fans vraiment en cas de besoin ponctuel, mais ne vous faites pas choper ce serait ballot” ?

    Alors on va arrêter les conneries hein :) Et on va juste se rappeler que faux fans sur des pages de marques = se faire passer pour des consommateurs = illégal.

    Donc la distinction n’est pas “puristes / opportunistes”, ce serait plutôt entre “honnêtes / malhonnêtes”.
    Parce que là on a limite l’impression que, à défaut de légitimer, vous déculpabilisez ceux qui achètent des fans ;)


    • Régis Vansnick

      les services cités sont des services d’échange et vente. J’ai juste testé l’échange et les comptes sont réels (même si des pseudos existent). Sans les défendre, je suis curieux de voir en quoi c’est illégal.

      Mais c’est la suite de notre conversation sur twitter, tu fais des amalgames et tiens des propos qui déforment la réalité :(


      • En fait Régis, dès que quelqu’un n’est pas d’accord avec toi et te met un peu le nez dans ta m…. (terme particulièrement adapté pour ce billet), tu te défends par du “tu déformes la réalité, tu caricatures, etc).

        Renseigne toi sur le sujet, fais une vraie enquête, lis les textes de loi, appelle la DGCCRF, bref écris un vrai billet AVEC DU FOND et là on pourra discuter.


        • Régis Vansnick

          Cher Arnaud,

          ce n’est pas de “quelqu’un” dont il s’agit mais de toi.
          Tu répètes en boucle que c’est vide ou que c’est de la merde, ce n’est pas une critique constructive. Je t’invite à apprendre l’art de la critique, cela devrait t’être utile.

          Ensuite, tu mélanges (hé oui je maintiens) le référencement, l’audience et le fait de susciter des réactions. (on utilise pas les même kpi pour mesurer ces trois éléments, parce que même s’il peut y avoir un lien, ce sont trois objectifs bien différents).
          Ton commentaire par rapport à mon post sur FB http://goo.gl/WOQTr ayant été ce tweet https://twitter.com/ArnaudGaidon/status/227793309941235712

          Enfin ,je vais clore en reprenant la phrase : ” IL NE SERT A RIEN D’ARGUMENTER DE BONNE FOI AVEC DES GENS DE MAUVAISE FOI”.

          Bonne journée à toi


          • Ce qui est particulièrement agaçant, c’est la manière dont tu te poses en donneur de leçons, alors que tu viens quand même de nous pondre la bouse du mois : “Je t’invite à apprendre l’art de la critique, cela devrait t’être utile.”

            Ce n’est pas parce qu’une critique ne te plait pas et ne dis pas exactement ce que tu aimerais entendre qu’elle est pour autant mauvaise, il faudrait prendre un petit peu de recul…

            Quand au ‘mélange” entre référencement et audience, mais oui bien sûr, c’est bien connu, le but du référencement n’est pas de faire de l’audience et du trafic ensuite, c’est pour faire joli quand on regarde Google… Un peu de franchise Régis, pour une fois, pitié.

            Enfin tu dois être content, on parle de ton billet, c’est tout ce qui t’importait après tout non ?

            Bisous.


          • Régis Vansnick

            bouse, bullshit, merde … as-tu un autre mot à la bouche ?
            Ce que tu fais ce n’est pas émettre une critique mais simplement donner ta perception de façon grossière.


          • @Régis : ça t’embête tant que ça que des gens n’aient pas la même perception que toi ? Quand au vocabulaire grossier, je le trouve plutôt adapté, on ne va pas utiliser de jolis mots pour qualifier un torchon pareil, c’te blague ;)


    • C’est vraiment là le coeur du débat: l’orthodoxie marketing qui suppose compétence et honnêteté opposée à l’appât du gain qui fait prospérer les aigrefins et les escrocs.
      Car l’essentiel pour une marque c’est d’abord d’avoir un bon produit qui immanquablement trouvera ses clients.
      Dans l’”ancienne économie” avec boutique réelle, vitrine, vendeurs, démonstrations, dégustations, clubs de consommateurs.. tricher était quasiment impossible.
      Avec internet, le virtuel donne des ailes aux escrocs de tous poils: investissement virtuel, produit virtuel, fan virtuel , service virtuel mais paiement bien réel. Combien de consommateurs sont tombés dans le piège?
      De ce point de vue, échange ou achat de fan est malhonnête car le consentement et la satisfaction du client qui sont la vraie richesse d’une marque est une pratique en trompe l’oeil. Elle ne profite qu’aux instigateurs de ce commerce qui devrait être considéré comme illégal pour moraliser le commerce sur le net qui en a vraiment besoin.
      Mais restons optimistes: tous ces consommateurs qui ont été abusés vont constituer prochainement une véritable armée de sentinelles qui sauront sur des blogs ou des forums faire état de leurs mésaventures. Ils contribueront à constituer cette véritable communauté de consommateurs avertis qui rechercheront sur le net les vrais avantages des communautés virtuelles ou de la vente en ligne: un confort d’achat en toute sécurité et un échange spontané et sincère avec les marques qui les ont satisfait.
      Nul doute à ce moment-là que ce débat entre vrais et faux fans ne sera qu’un mauvais souvenir.


  5. facebook

    Pourquoi s’offusquer parce que certains “achètent” des fans, cça semble assez logique et plutôt malin de leur part non? C’est juste des pages sur un réseau social en vogue, pas l’élection du pape ou du président de la république…

    Les fausses views sur Youtube je peux comprendre, car il y a un enjeu financier, mais alors le nombre de “fan” facebook, c’est un grand mystère.


  6. Tout à fait d’accord avec vous Julien, Geoffrey et Laura. Complétement puriste! Chez Aurore Boréale, mon agence, je me refuse de céder à ces nombreuses propositions d’achat de Fans.

    Depuis 2 ans, je m’efforce d’expliquer à mes clients l’importance d’une communauté qualifiée, l’importance de l’interaction entre les Fans et la marque que nous construisons chaque jour pour bénéficier d’une image positive.

    Aujourd’hui, ces différents services qui nous proposent de faire exploser le nombre de Fans de nos pages sans aucune pertinence marketing ou de ciblage sont simplement en train de nuire au métier de CM. Ils polluent les réseaux sociaux avec de faux comptes, de faux profils complètement inactifs et gênent la visibilité de tous sur la qualité des pages.

    Je resterai sur ce point de vue et continuerai à défendre les qualités d’un bon CM : une bonne maîtrise de la communication de marque, de solides connaissances en marketing et une expertise des médias sociaux. (Nous pourrons bientôt ajouter “et qui n’achète pas de Fans”.)

    Cordialement.

    Aurore


  7. Moudubulbe

    contre facebook tout court !!


  8. Aucun, mais vraiment aucun intérêt !
    Nathalie Bohere, MMA


  9. Bonjour à tous,

    Au risque de me faire incendier je vient participer à cette conversation en temps que créateur et gérant du site http://www.acheterdesfansfacebook.com/

    Sachez que je suis en partie d’accord avec votre article mais un peut moins avec les commentaires.

    Dire que l’achat de fans ne sert à rien c’est faux (il ne sert à rien dans certains cas mais il sert dans d’autres cas tout simplement).

    “Aujourd’hui, ces différents services qui nous proposent de faire exploser le nombre de Fans de nos pages sans aucune pertinence marketing ou de ciblage sont simplement en train de nuire au métier de CM”

    Non !!!
    Cas concret :
    Imaginez une boutique situé à la rochelle, grâce à l’offre de géolocalisation, nous somme capable de lui apporter des fans ciblé par rapport à sa ville qu’il va pouvoir transformer en client si il anime bien sa page : http://www.acheterdesfansfacebook.com/fans-geolocalises/
    Si le client ne vend pas un produit grand public => cela ne sert à rien
    Si le client vend un produit grand public type boutique de vêtements => Il va pouvoir faire des opérations de promotions et convertir pour un prix d’acquisition au fan qui reste plutôt bas par rapport à de l’acquisition via une publicité facebook.

    PS : Nos fans français sont des fans de nature actif sur facebook et ne sont pas des admins de page qui like pour augmenter leur compteur et obtenir des fans sur leur fan page comme sur les fans exchanger.
    Il faut donc bien différencier ces deux méthodes.

    J’utilise moi même l’apport de fans sur un de mes e-commerce grand public et couplé à une bonne animation j’arrive à bien augmenter mes ventes en provenance de facebook…


  10. yan

    D’accord avec vous, à prendre avec des pincettes


  11. Gautier

    Très bon article, en effet, ses services sont utiles dans certaines situations, et même très efficace quand on les utilises correctement.

    De plus en plus de collègues me font part de leurs impressions sur les services d’échange/achat de fans, qui sont dans l’ensemble positive.

    Pour ma part, cela m’a aidé à développer considérablement mon réseau Facebook.

    Sinon à tous ceux qui blablate, pour ne rien dire, si ce n’est critiquer ces services. Ne les utilisez pas, mais arrêtez de vous prendre la tête pour rien ;-)


  12. Super article ! Vraiment très intéressant !


  13. De toute façon étant donné le faible taux de conversion d’une page Facebook. Que l’on achète des fans ou pas, ça ne sert à rien…


  14. lastiko

    Super article! Avec ce genre de trucs, on se rend tout simplement compte que Nb de Fans en tant que KPI ne sert absolument a rien :)


  15. Alex

    J’avoue j’ai testé likeub. En une semaine j’ai gagné un peu plus d’une centaine de fans. Pratique quand même. Je l’ai stoppé, trop peur pour la réputation du site, mais je l’utiliserai sans probleme pour une nouvelle page afin de booster la confiance et donner l’envie de cliquer (le fameux ça donne plus envie de cliquer avec 1000 fans que 3…). Honnetement si je devais faire mes preuves dans une nouvelle boite je le ferai aussi pour aider bouhouuu me jetez pas des tomates pourries


 
 



Laisser un commentaire


Votre nom


Votre email


Votre site web

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>