Faux débats sur les community managers

Faux débats sur les community managers

Il semblerait que la question préoccupe beaucoup de monde : qu’est-ce qu’un community manager ?

Non seulement je lis beaucoup d’articles sur ce sujet très « tendance » dans la bobosphère (non non, aucune faute de frappe), mais il semble aussi que ce soit LA question piège à poser à tout communicant (on a du me la poser 30 fois depuis le début du mois).

Les débats tournent autour du fait que le community manager soit ou non un marketeur, et qu’il soit ou non créateur d’autre chose que de tweets et de statuts.

Et si la vraie question était totalement ailleurs ?

Certes, tout le monde s’accorde à dire que le community manager est celui qui parle au nom de l’entreprise sur les réseaux sociaux.
Certes, le community manager passe son temps sur Twitter et Facebook.

Mais le community manager est plus qu’un animateur de communauté … selon les cas !

Le community manager d’une petite entreprise qui cherche à gagner de la notoriété sur Internet n’a pas du tout le même profil que le community manager d’une grande entreprise dont les opérations marketing valent plusieurs centaines de milliers d’euros, y compris en ligne.
Alors pourquoi essayer de mettre une seule et même étiquette au « community manager » ?

Ca n’a pas de sens !

Comme chaque poste dans une entreprise, c’est avant tout une question de responsabilité. Un stagiaire sortant de l’école et s’occupant de la « communication sociale » de son entreprise n’a ni les mêmes compétences ni la même responsabilité que celui qui gère la communication d’un groupe de plusieurs milliers de personnes.
Son rôle opérationnel est également très différent selon la profusion (ou non) d’éléments communicables fournis par l’entreprise.
Enfin, c’est également une question de culture d’entreprise. Certaines entreprises se contentent de récupérer leur communication traditionnelle pour l’exploiter sur les réseaux sociaux (méthode très discutable) tandis que d’autres créent du contenu spécifique pour les réseaux sociaux. Dans ce second cas, ne serait-ce pas au community manager de diriger les opérations ? On entre là dans un tout autre cadre que la simple publication de contenu : marketing, management, création de contenus, …
Il reste la possibilité d’être un community manager en agence. Généralement, celui-ci fera partie intégrante d’une équipe (je parle en connaissance de cause).

Un petit mot sur les salaires

Vous l’aurez compris, il y a (selon moi) de grandes disparités entre le community manager qui gère uniquement de la publication de contenu (comprenez tweets et status) et celui qui a un rôle pro-actif en terme de création de matériel de communication pour son entreprise. Normal donc que les salaires varient autant entre ces deux postes qu’entre un stagiaire et un chef de projet senior.

Et vous ? A quoi ressemble le community manager de votre entreprise ou de votre marque ?

A propos de l'auteur

JeremyBenmoussa

Jeremy Benmoussa

Expert en e-Commerce et réseaux sociaux, il accompagne les entreprises dans la conception et la mise en oeuvre de leur stratégie de vente en ligne et de communication sur Internet. Jeremy Benmoussa est avant tout un passionné de la vie, de nouvelles technologies, de marketing, de web … un épicurien dans l'âme. Serial entrepreneur, il est également le fondateur de Locita.com, de l'éditeur d'applications mobiles Qanopia, de l'agence de conseil Evolys, de MagenTools (experts Magento) et du site de vente en ligne uniKover.com.

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH