Twitter : transformez vos clients satisfaits en publicité efficace

closeCet article a été publié il y a 4 mois 29 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Ca fait beaucoup parler depuis lundi dernier dans les cercles de marketeurs “social media”. Une fuite indique l’arrivée prochaine d’un produit Twitter ads révolutionnaire ! Il permettrait aux marques de sponsoriser facilement les tweets de clients contents.

Un grand marché de la recommandation sociale pilotée par Twitter pour simplifier les choses et inciter toujours plus les marques à utiliser ses services publicitaires. Pourtant cette possibilité existe déjà, sa version automatisée ne serait pas forcément une bonne nouvelle. Voila pourquoi, et même comment l’exploiter dès aujourd’hui.

La recommandation sociale, dernier bastion du “vrai” social media

A l’heure où les “social” marketeurs se rendent compte que pousser du contenu purement commercial avec des investissement publicitaires ne sert à rien, il faut trouver un nouveau levier pour justifier l’intérêt business des différentes prestations social media et CM. On revient alors aux fondamentaux. A ce qui devrait être l’essence même de tous les professionnels du secteur : le qualitatif.

Le qualitatif de la conversation générée par un contenu de qualité d’un côté, de la récolte d’avis et leur transformation en levier de recommandation et de business de l’autre. Pour la conversation Twitter l’a bien compris et vous simplifie le travail avec ses “conversational ads”. Comme si mâcher le travail aux internautes en pré-remplissant des tweets promotionnels allait leur donner plus envie de participer à vos opérations. Bref, passons, ce n’est pas le sujet de ce billet (mais plutôt de celui là).

La nouveauté : entre écoute, identification et relais

Quelle est la promesse de cet outil révolutionnaire ?

Identifier les tweets positifs sur votre marque pour que vous les diffusiez en mode sponsorisé sur Twitter. Le tout sans intervention de votre part, Twitter ferait l’interface pour contacter automatiquement les auteurs des tweets et leur demander l’autorisation de les diffuser en votre nom.

Sur le fond : c’est un grand oui !

Evidemment le retour positif d’un monsieur ou madame tout-le-monde sur votre produit ou service aura plus de poids que votre campagne de communication descendante, aussi digitale et sociale soit-elle. De l’humain, du vécu, bref, de l’authentique, il n’y a rien de mieux pour prouver la qualité de ce que vous proposez. Pourquoi ne pas s’en servir pour communiquer un peu différemment ?

C’est ce que fond les studios de cinéma pour la promotion de leurs films en allant même jusqu’à mettre en avant les tweets d’inconnus sur les affiches, à la place des critiques de journaux.

Sur la forme : on peut faire beaucoup mieux !

Est-ce que l’automatisation à outrance est la bonne solution ? Je ne crois pas. Surtout sur cette question cruciale de la relation avec des clients garants de votre bonne réputation et du bouche à oreille (numérique, mais pas seulement) autour de votre marque. Car avec cet outil, aussi intéressant soit-il sur le fond, on perd une opportunité de dialogue et de conversation. Bref, on rate l’occasion de faire enfin du vrai social media.

sponso-twitter

La solution applicable dès maintenant, c’est quoi ?

Vous avez certainement déjà plein d’outils (de Tweetdeck à Mention en passant par des outils d’écoute plus sophistiqués si votre marque génère de gros volumes de tweets) branchés pour surveiller ce qui se dit sur vos produits. Vous identifiez déjà les tweets positifs et négatifs qui entourent votre marque. Vous traitez, je l’espère, déjà en priorité les négatifs. Ce sont souvent ceux qui dérangent.

Faites aussi quelque chose des réactions positives !

Plutôt que de passer par l’intermédiaire de Twitter qui viendra automatiquement contacter votre “brand advocate” potentiel, allez-y vous même ! Avec un petit message personnalisé dans le ton que vous voulez faire passer sur vos plateformes sociales. C’est l’idéal pour nouer le dialogue et transformer un simple tweet positif en véritable opportunité future avec cet individu devenu relais dans la communauté qui vous intéresse.

La limite aujourd’hui : il faut transmettre l’accord obtenu auprès de l’utilisateur aux équipes de Twitter pour qu’elles valident la possibilité de sponsoriser ce compte en votre nom. Si vous avez déjà un contact direct dans les équipes commerciales de Twitter, foncez ! Si non c’est là que cette nouveauté est intéressante, pour simplifier et automatiser cette étape en vue de la généraliser. On imagine bien que les équipes commerciales ne vont pas effectuer cette action de validation manuelle pour tous les annonceurs.

En résumé : les outils c’est bien, mais quand on peut faire mieux pourquoi s’en priver ? J’ai déjà testé cette fonctionnalité avec des grands comptes, les retours sont très bons. Le message passe bien auprès des cibles, et cela vous permet d’entretenir ou de démarrer des relations de qualité avec des influenceurs du quotidien (bref, tout le monde). A vous de savoir les identifier et exploiter au mieux ces nouvelles relations gagnantes pour tout le monde.

A propos de l'auteur

Thomas Gouritin

Thomas Gouritin  (18 articles)

Rédacteur web de formation je suis passionné par les médias sociaux et leurs évolutions. Community manager en agence pour des clients grands comptes j'essaierai de partager au mieux mon expérience et mon point de vue sur un monde digital en perpétuelle évolution. Vous souhaitez échanger sur ces sujets ? N'hésitez pas à me contacter !

Commenter l'article


Hébergement web et serveur dédié par Ikoula - Site marchand par Wix - Conception artistique dans l'événementiel - Tuto Emarketing et Ecommerce

ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT