Tumblr arrive en force sur le marché publicitaire

Ça y est, c’est parti, l’année 2013 est lancée pour Tumblr. Fort de ses 100 millions de blogs et 74 millions de contenus publiés chaque jour, le réseau social new-yorkais cherche depuis 6 ans son modèle économique. Le voilà trouvé.


David Karp avait annoncé l’arrivée de contenus sponsorisés

L’année dernière, c’était le CEO en personne, David Karp, qui avait annoncé le lancement des contenus sponsorisés. Le principe ? Les marques peuvent payer pour que leurs contenus soient diffusés à une cible plus large que leurs abonnés. C’est ce qu’on appelle le PPV (pay per view). Un peu comme pour les promoted posts chez Facebook, plus un annonceur paye, plus son contenu sera affiché à un grand nombre. Il fallait trouver une manière créative de gérer des partenariats avec des grandes marques, et ne pas tomber dans un modèle de publicités lourd et néfaste pour l’utilisateur.

[quote]”Nous ne vendons pas vraiment de publicités. Nous faisons de la promotion de contenus.”[/quote]

Le problème, c’est que cette solution de publicité ne marche pas sur la version mobile (smartphones + tablettes) de Tumblr. Or presque 50% des visiteurs sont mobiles, et ils seront majoritaires dans le courant de l’année (les utilisateurs mobiles ont quadruplé ces 6 derniers mois). Autant dire que pour l’instant Tumblr se mettait des bâtons dans les roues en se privant d’un potentiel de revenus double. Tout ce trafic mobile qui n’est pas utilisé pour les contenus sponsorisés, du fait de l’interface différente entre le web et le mobile.

image


Des contenus sponsorisés maintenant sur mobile !

Il était donc urgent de trouver une stratégie de monétisation à ce trafic mobile. C’est maintenant chose faite puisque Derek Gottfrid vient d’annoncer officiellement à Bloomberg que Tumblr allait déployer ce système publicitaire aux apps mobiles de Tumblr. L’expérience utilisateur et annonceur sera donc fluide et identique que ce soit sur le web ou sur mobile, et Tumblr profite donc de 100% de sa base d’utilisateurs pour générer des revenus. Pour l’instant le système a été testé pendant de longues semaines en interne, et est en ce moment proposé à quelques annonceurs, avant d’être proposé de façon globale.

[quote]”Nous espérons que cette stratégie de monétisation va enfin nous permettre d’être rentable cette année.”[/quote]

Le 9e site le plus visités aux US prend le large

Tumblr, c’est 16 milliards de pages vues par mois. On comprend donc que cela attire la convoitise des marques, mais chez Tumblr, on ne veut pas “devenir un réseau publicitaire classique” – c’est à dire pas d’espace de publicité dédié, pas d’achat de mots-clés. La seule et unique façon de faire de la publicité pour une marque, c’est de disposer de son blog, et de payer pour que son contenu soit visible par une audience maximale. Les annonceurs pourront mesurer leur impact selon le nombre de personnes qui auront vu le contenu et le nombre de personnes qui auront partagé le contenu.

[quote]”Les annonceurs sont maintenant habitués à devoir payer leur audience au lieu de l’avoir pour acquis.”[/quote]

Qui sont les principaux annonceurs chez Tumblr ? On nous annonce pour l’instant Coca-Cola, Target, Adidas et Christian Dior. Lee Brown nous annonce que le prix moyen d’une campagne de publicité sur Tumblr est de $100.000. Et encore peu de publicité en Europe, la majorité de l’activité de Tumblr se trouvant aux États-Unis.

image


“You pay, they view.”

La grande nouveauté, c’est que l’on s’écarte des modèles de Google ou Facebook. Chez Tumblr, pas de taux de clics, pas de complexité, pas de labyrinthes impossibles et de plateformes publicitaires incompréhensibles. La simplicité prime. La marque paye un certain montant, et tant de personnes verront son contenu. Tout simplement. Il n’y a pas de magie, pas de miracle, pas de hasard.

Tumblr continue sa croissance, et aura peut-être la chance de connaître sa première année rentable, grâce à l’aboutissement d’une stratégie de monétisation propre et claire. À la fois efficace pour les marque, et peu intrusive pour les utilisateurs. Les prévisions annoncent des revenus à hauteur de $100 millions pour cette année. Les 162 employés de la start-up pourront être rassurés.

A propos de l'auteur

Alexandre Jouanne

Alexandre Jouanne  (14 articles)

Digital creative à Paris, précedemment à Sydney / 22 / Médias sociaux, publicité et technologie / Community manager de temps à autres / ex @Vanksen / Blogueur pour My Community Manager évidemment, et d'autres (Socialbakers, Rue89).

Commenter l'article


Hébergement web et serveur dédié par Ikoula - Site marchand par Wix - Conception artistique dans l'événementiel - Tuto Emarketing et Ecommerce

ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT