Social Shopping – Comment vendre ses produits sur les réseaux ?

13

Nous ne le répéterons jamais assez, les réseaux sociaux sont des plateformes relationnelles essentielles. Avec plus de 18 millions de membres actifs et plus de 3 millions de pages actives dans le monde pour Facebook et 55 millions de tweets émis chaque jour, ces réseaux attirent inévitablement les marques.

Facebook et Twitter sont des lieux sur lesquels elles peuvent vendre mais est-ce que ce choix est judicieux ? Pourquoi et comment intégrer une boutique sur une page fan Facebook ou sur Twitter ?

Intérêts pour les marques

Elles utilisent les réseaux pour faire de l’événementiel, organiser une vente privée accessible uniquement aux fans ou aux utilisateurs de Twitter, proposer des réductions ou des offres spéciales, mettre en avant une sélection de produit à fort potentiel viral et inciter au partage, lancer un nouveau produit, recueillir des feedbacks et tester le marché.

La dynamique de la communauté

Bien évidemment, la notoriété de la marque est un facteur déterminant à ce niveau là, plus elle sera connue, plus la communauté sera importante et plus elle vendra.

Mais si une marque souhaite générer un grand nombre de ventes sur les réseaux, elle doit avoir des fans et followers actifs. La dynamique de la communauté est vraiment le point le plus important. En créant une véritable relation, en échangeant avec les fans, en répondant aux commentaires et en animant sa présence sur les réseaux sociaux, la marque se donne toutes les chances de réussir.

De plus, je dirais que tous les business ne sont pas forcément adaptés aux réseaux sociaux. Les marques aimées « naturellement » par les internautes, celles qui bénéficient d’un capital sympathie important, auront tout intérêt à utiliser les réseaux sociaux et réussiront plus facilement à générer du chiffre d’affaire.

Boosket, présentation d’une application Facebook

Avec Boosket, les marchands ont la possibilité de connecter leurs boutiques en ligne sur leurs pages fan. Cette boutique sociale permet de créer un environnement exclusif réservé à leurs fans et s’intègre ainsi dans leur stratégie de communication, de recrutement et de prospection sur les médias sociaux.

Selon les créateurs Français, Boosket c’est :

– La solution clé en main de social shopping sur Facebook, simple, personnalisable et souple.
– Une solution adaptée à la demande des fans sur Facebook puisque elle offre la possibilité d’organiser des opérations exclusives auprès d’une communauté.
– Une solution virale, en effet, les fans peuvent partager leurs coups de cœur sur Facebook.

Disponible pour les particuliers et les professionnels, Boosket est proposé en offre freemium. Envie de tester ? L’outil est disponible pendant 15 jours gratuitement puis vous choisissez l’offre selon vos besoins, de 0 à 49 euros selon les fonctionnalités et le nombres de produits mises en vente avec l’application.

Les Community Managers apprécient cette solution puisqu’elle leurs simplifie la vie, les boutiques peuvent être personnalisées, les produits importés facilement et automatiquement par flux XML, CSV, utile pour les boutiques qui comptent beaucoup de produits…

Comment créer une boutique avec Boosket ? C’est vraiment très facile, elle se fait en quelques minutes (tout dépend du nombre de produits) grâce à une interface simple, sans avoir de compétences techniques particulières. Création d’un compte sur Boosket.com, renseignements de la fiche boutique, création des fiches produit et publication de la boutique sur sa page Facebook grâce à une clé d’identification.

Démonstration de Boosket en vidéo

Des marques déjà séduites

Depuis mi-septembre et son lancement en version beta, l’application Boosket a réussi à séduire de belles marques : Pixmania, Kiab, Naf Naf…

Archiduchesse utilise également Boosket pour vendre ses produits sur Facebook. Le résultat est plutôt jolie, non ?

Présentation en vidéo de l’appli Archiduchesse

Lengow, un module de diffusion de produits sur Twitter

Petite présentation de Lengow : une solution destinée aux ecommerçants qui permet de diffuser les catalogues produits sur les comparateurs de prix, régies d’affiliation, sites de cashback et marketplace. Aujourd’hui Lengow s’attaque aux réseaux sociaux…

Grâce à un module, Lengow permet de tweeter sur un compte le contenu d’une fiche produit afin de le mettre en avant sur sa timeline.

Mickael Froger, un des fondateurs de Lengow, nous explique son fonctionnement et aborde la question de la rentabilité :

« Le fonctionnement est extrêmement simple, devant chaque produit de son catalogue, le marchand peut décider de cliquer sur un bouton qui lui permettra de Tweeter ce produit.
Par défaut une phrase du type « Découvrez le NOM_PRODUIT sur NOM_BOUTIQUE » est générée mais il peut bien sur la modifier. Nous utilisons l’API de bit.ly également afin de linker l’url du produit, chaque url est trackée chez nous ce qui nous permettra d’avoir des résultats bientôt.

Pour le moment c’est encore un peu trop tôt pour voir la rentabilité, les marchands commencent juste à l’utiliser, mais ce qui leur plait c’est surtout le coté simpliste qui permet vraiment de tweeter des produits en 1 seconde. »

Notez que Lengow permet également de vendre ses produits sur Facebook.

Les autres solutions

Il existe bien sur d’autres solutions (américaines) pour vendre ses produits sur les réseaux, en voici quelques unes : Payvment, ShopTab

Au passage, je vous invite à regarder cette boutique de vente de fleurs américaine et son onglet shop sur Facebook : 1 800 Flowers. L’entreprise s’est lancé dans son propre développement informatique pour créer sa présence sur le réseau social, le résultat est plutôt convaincant, qu’en pensez-vous ?

En résumé, pour vendre sur les réseaux, il faut donc trouver un moyen innovant pour surprendre la communauté et répondre aux attentes des fans, trouver des offres adaptées puisqu’ils méritent plus que de simples clients, être pertinent pour les attirer efficacement et surtout penser social…

Utiliser les réseaux sociaux permet donc à un site e-commerce de se démarquer et ainsi générer un trafic non négligeable pour une boutique en ligne. Les solutions présentées ici sont très satisfaisantes mais nous attendons tout de même la démocratisation de certaines fonctionnalités comme la vente directe sur les réseaux et notamment sur Facebook, la gestion très poussées des contenus, les statistiques de vente, de partage sur le mur ou sur d’autres réseaux… Mais le potentiel en terme de vente est énorme, toutes les marques doivent y penser sérieusement.

Aujourd’hui, nous parlons déjà de F-commerce pour Facebook Commerce alors le futur du e-commerce passera forcément par Facebook ? Quel est votre avis sur la question ?

A propos de l'auteur

Camille Jourdain

Consultant web social et community manager chez C2B interactive une agence web Lilloise. Ecouter des fans, analyser une conversation, conseiller une marque, animer une communauté, gérer des projets web social, créer du trafic sur des sites via les médias sociaux, développer la notoriété d'une entreprise sur les réseaux, voilà à quoi ressemble mon quotidien au sein de l'agence. Passionné par le web, les réseaux sociaux et le emarketing, je tiens un blog depuis quelques années pour communiquer des infos intéressantes, présenter les actualités glanées lors de ma veille, analyser des phénomènes, des comportements, conseiller des stratégies efficaces, partager et échanger avec des professionnels mais aussi avec tous les internautes qui me lisent sur "Le Marketing sur le Web"...

ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT