Smartphone, l'outil ultime du community manager

Smartphone, l’outil ultime du community manager

closeCet article a été publié il y a 3 ans 10 mois 5 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

L’une des tâches centrales du community manager est d’être à l’écoute de sa communauté et de faire une veille 7 jours sur 7, 24 heures sur 24. Ça, c’est la théorie. Cela n’est évidement pas possible pour des êtres humains. Cependant il est possible de mettre en place des systèmes automatisés de monitoring permettant de collecter les données. Encore faut il un être humain pour analyser et réagir le cas échéant. Le seul hic, c’est que tout un chacun a une vie privée, même un community manager.

Alors comment faire pour être toujours disponible tout en gardant une vie privée ? Comment faire pour répondre à la notion de temps réel qui s’est développée avec Facebook et qui a explosé avec Twitter ? Quel outil permettra de répondre dans les plus brefs délais et dans les meilleures conditions aux nouvelles attentes des clients les plus impatients ?

Cet outil, c’est le smartphone : ces ordinateurs qui se sont logés dans nos téléphones et qui permettent de vaquer à des activités privées tout en gardant le lien avec sa communauté et le réseau à tout instant.

Ces dernières années, le nombre de smartphones vendus a littéralement explosé et ce n’est pas pour rien. L’usage bien que provenant de la sphère des particuliers est en train de gagner de plus en plus de terrain dans le monde professionnel. De la gestion des emails qui a fait le succès de Blackberry, à un produit accessible et attrayant comme l’iPhone, ces nouveaux terminaux rencontrent une popularité grandissante, reléguant les simples téléphones à de simples antiquités. C’est comme passer de la radio à la télévision, du média sonore au média sonore enrichi d’images animées. Une fois le pas franchi, il est impensable pour un consommateur de reprendre un téléphone simple. Cette petite révolution apporte aussi de grands changements en terme d’usages. Et le plus important de tout est l’accès au réseau, à l’Internet en mode sans fil.

Le décor étant planté, revenons à notre sujet. Comme tout ordinateur, un smartphone doit être correctement paramétré pour fournir tout son potentiel. Pour ce faire, il est essentiel de bien savoir configurer les options natives de ce dernier d’une part mais également d’installer et configurer les applications adéquates. Dans cet article, je parlerai essentiellement de l’iPhone 3G, à défaut d’avoir le 4 en main mais cela ne saurait tarder ! Sur les autres OS mobile, que cela soit sur Android, BlackBerry, Windows Phones ou d’autres, il est évidement possible de configurer l’OS et de trouver des applications adéquates. En tout état de cause, si vous êtes appelé à travailler avec une communauté, ayez bien en tête que le choix de votre smartphone est essentiel à la réalisation de votre mission, non seulement pour téléphoner mais surtout pour être notifié de l’activité générée autour de votre marque, à n’importe quel moment et n’importe où.


La configuration du smartphone

Commencer avec la configuration de votre smartphone en activant les Push Notification. Pour rappel, une notification en push est une technique permettant à une application de vous alerter d’une mise à jour sur  un type de contenu : rédactionnel, événementiel ou une action précise sur laquelle vous souhaitez avoir un suivi.

Il suffit d’aller dans le menu “Réglages” puis de cliquer sur “Notifications”. Une fois cela fait, activez les pastilles, alertes visuelles et/ou sonores pour les applications disposant de ce type de fonctionnalité.


La configuration des applications

Sur la plupart des smartphones vous trouverez une ou plusieurs applications pour les principaux  réseaux sociaux : Twitter, Facebook, Linkedin et Youtube pour ne citer que les plus connues. Il existe également de nombreuses application dédiées au monitoring de l’activité sur les réseaux sociaux comme Hootsuite ou Seesmic. D’autres comme Pingdom seront utiles pour savoir si votre site n’est pas tombé un week end ou en pleine nuit. N’oublions pas les applications mobile de blog comme WordPress. Pour un certains nombre de ces applications, vous pourrez configurer des alertes tout en bas du menu “Réglages”. Une autre partie des réglages se font directement dans les applications.


La configuration de votre boite aux lettres

Au delà des alertes emails que vous pouvez mettre en place sur vos propres outils communautaires (comme le suivi par email sur des sujets que vous souhaitez suivre de près dans des forums), vous pouvez également mettre en place un système de flux basé sur les flux RSS et filtré au travers de Yahoo Pipe (des tutoriaux sont disponible ici ou ) ou d’un autre outil de filtrage comme DataSift. Ces outils filtreront les sources que vous aurez identifié et surtout les termes recherchés pour vous fournir un flux pertinent, exemple de tous les bruits ambiants. Ce flux pourra ensuite être transformer en alerte email avec d’autres outils comme Feedmyinbox. Dernier outil à ne pas négliger : google alerte qui vous permettra de facilement paramétrer une alerte email sur un terme particulier sur l’ensemble du web.

En conclusion

Si vous souhaitez être au plus proche de vos communautés et que vous n’êtes pas encore possesseur d’un smartphone, il est temps d’investir ! Si vous avez des applications particulièrement intéressantes à partager ou des astuces pour configurer intelligemment votre mobile de dernière génération, n’hésitez pas à en faire profiter les lecteurs de cet article en postant un commentaire.

Toutes les images de bandes dessinées proviennent du blog geek and poke, avec l’aimable autorisation de du dessinateur, entièrement traduites par l’auteur de cet article.

A propos de l'auteur

Raphaël Hunold

Raphaël Hunold  (13 articles)

Community manager à M6Web pour les portails Clubic.com, Jeuxvideo.fr et Turbo.fr. Travaille dans le web depuis plus de 10 ans (intégrateur, webmasteur, chef de projet mobile). Veilleur actif sur les domaines suivants : innovation, mobile, communauté, start up, mobile

Commenter l'article