Quel futur pour Facebook ?

Quel futur pour Facebook ?

Alors que certains prédisent le déclin du réseau social au 600 millions de membres, d’autres voient en Facebook un véritable ogre destiné à s’étendre dans « tous » les secteurs du web. La diversification des activités permettrait ainsi au groupe de générer de nouveaux revenus et de rentabiliser son business model autrement que par la publicité.

Dans la bataille qui l’oppose à l’autre géant du web (Google), Facebook doit ainsi rivaliser d’originalité pour étendre sa puissance et essayer de transcender l’argument récurrent de ses détracteurs, à savoir que Facebook ne serait qu’un effet de mode et qu’il s’éteindra aussi vite qu’il a crû (comme la Tecktonik).

Je n’aborderai pas dans cet article les dernières innovations de Facebook telles que deals, questions, messagerie, boutiques Facebook… qui ont déjà fait l’objet de très nombreux articles. Certains des éléments que j’évoquerai dans ce post ont très certainement été pensés/écrits ailleurs mais je vais tenter de vous décrire le plus fidèlement possible la manière dont je conçois le futur (proche) de Facebook. Ces propos sont donc le fruit de mon imagination.

Quelles évolutions imaginer ?

Module de petites annonces : nous avons tous déjà vu (ou publié) au moins une fois un statut concernant la vente ou la recherche d’un bien. En prenant exemple sur des sites tels qu’ebay, leboncoin, vivastreet, paruvendu… Facebook pourrait proposer à ses membres une fonctionnalité de petites annonces. L’architecture de l’annonce serait composée de deux parties : un texte descriptif ainsi qu’une photo. L’annonce serait publiée à 2 endroits : dans le fil d’actualités (visible par nos amis) ; et dans une « base » dédiée accessible à tous les utilisateurs de Facebook et proposant un moteur de recherche qui permettrait de toucher un public plus large et surtout un public intéressé. Une option de géolocalisation serait également proposée afin de faciliter les recherches à proximité.

Module de recherche d’emploi : les entreprises sont toujours plus nombreuses à être présentes sur FB. Parmi elles, un grand nombre commence à pratiquer le recrutement sur les réseaux sociaux. Certaines offres d’emplois sont ainsi directement publiées sur leur page ce qui permet à l’entreprise de toucher un public ayant « déclaré » un certain intérêt et attachement pour la marque. Le nouveau module offrirait aux entreprises la possibilité de diffuser les offres d’emplois et de rechercher parmi leurs fans (ou parmi l’ensemble des membres de Facebook) des personnes correspondants à leurs critères de recherche. Des profils ayants le profil… pardonnez-moi l’expression.

Reconnaissance faciale : je doute de la faisabilité d’un tel projet étant donné l’état des lois actuelles concernant le respect de la vie privée. Cependant je trouve que l’idée aurait un certain charme pour deux applications :

  • Le tag automatique de photo : ce ne serait qu’une proposition de personne reconnue par le logiciel et non une identification machinale beaucoup trop intrusive et préjudiciable.
  • L’identification de suspects par la police : confronter des images de vidéos surveillances à une base de donnée de 600 millions d’utilisateurs…

Scission de l’identité numérique en 2 comptes : personnel et professionnel. Ce module permettrait une meilleure gestion de l’identité numérique. Le profil public ne serait accessible qu’aux amis et le profil professionnel aux entreprises et recruteurs. Aucune passerelle possible pour les contacts de la personne. Le profil public serait ainsi calqué sur le profil professionnel afin de limiter les impacts lors d’un oubli de modification des paramètres de confidentialité. Imaginez une interface d’accueil telle que celle-ci (désolé pour la qualité du montage) :

Facebook plans : prolongement de Facebook deals. Facebook serait ainsi un concurrent direct de Google plans, Viamichelin, Mappy mais également groupon, foursquare et letrader. La recherche d’itinéraire serait ponctuée de marqueurs représentants les deals négociés par Facebook. Le module inclurait également la localisation géographique des amis ayants renseignés leurs adresses personnelles. Si je vais à Marseille, je trouverais ça « marrant » de passer à proximité de chez Djivan et pourquoi pas m’arrêter boire une bière un jus d’orange (je conduis…).

Facebook photoshop : un petit module tout bête qui permettrait de retoucher les photos lors de leurs publications.

Un site de rencontre : certains membres s’identifiant comme cherchant une relation pourraient payer pour avoir accès à une base de donnée de personnes du sexe opposé ayant : une proximité géographique, des centres d’intérêt et des passions communes (informations recueillies par Facebook sur les profils).

Moteur de recherche : comme je le disais en introduction Facebook et Google se livrent une bataille sans merci pour prendre le contrôle du web. En analysant de manière toujours plus poussée les informations de ses membres (statuts, clics sur liens, pages qu’ils aiment…) le moteur de recherche de Facebook serait en mesure de fournir des réponses personnalisées.

Système de blog : si on y réfléchit bien les pages d’une entreprise ou d’un site ne sont pas si éloignées, dans l’esprit, d’un blog : publication de liens et d’articles qui sont commentés par les internautes. Facebook pourrait créer un nouveau type de page « blog » proposant une nouvelle interface pour l’utilisateur et une partie backoffice offrant plus de possibilités pour le créateur du blog. L’hébergement se ferait sur les serveurs de Facebook. On imagine bien une adresse telle que http://mycommunitymanager.facebook.com.

Une page d’accueil/navigateur Facebook : vous pourriez renseigner vos sites préférés et Facebook se chargerait de créer une page d’accueil à votre image. Le navigateur permettrait une interactivité encore plus poussée qu’aujourd’hui et proposerait « d’aimer » toutes les pages visitées. Le module de commentaire serait incrémenté sur le navigateur afin de commenter les articles des pages.

Alors futur ou illusion ? A vos commentaires

A propos de l'auteur

Francois Combes

François Combes  (28 articles)

Je n'aime pas me décrire car je pense que toutes les personnes me voient d'une manière qui leur est propre. Etant obligé je vais tout de même vous dire quelques mots : je suis diplômé d'une école de commerce de Toulouse. J'ai travaillé 24 mois dans la communication et je suis passionné par tout ce qui touche de près ou de loin au web 2.0 (techniques, outils, stratégies...). N'hésitez pas à me contacter pour en savoir plus sur moi.

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH