Article suivant


My Community Manager

9 février 2011

Pourquoi les fans abandonnent les marques sur Facebook

closeCet article a été publié il y a 3 ans 5 mois 16 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour.
Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Une récente étude du site http://www.exacttarget.com/ nous donne des informations intéressantes sur le comportement des internautes/consom’acteurs.

On le sait tous , il est dur  de recruter des fans. Il faut faire preuve d’originalité, de finesse et apporter une véritable valeur ajoutée.

Or le fan est quelqu’un de capricieux et d’exigeant. Si la marque ne répond pas à ses besoins, c’est sans pitié qu’il va se désinscrire de la page Facebook ou du compte Twitter. Le graphique suivant va vous montrer les raisons qui poussent les fans à ignorer les marques. (unlike ou cacher les infos dans son fil d’actualité)

Les principales raisons sont des publications trop régulières/répétitives qui vont venir “polluer”  la page des fans. On retrouve également l’aspect marketing. Tous les messages tournés “Marketing” sont très mal perçus par les internautes. Ce n’est pas ce que recherche l’internaute.

Pour ma part, je m’en rends compte également. Tous les message promotionnels que j’ai pu publier sur une marque sont très mal passés et il y a eu peu d’interactions.  Les bons plans c’est bien, mais à petites doses.

Je vous conseille de ne jamais surcharger l’internaute avec des offres promotionnelles.

On se rend compte également qu’il y a 26% des personnes qui ne sont venues sur la page que pour une offre spéciale et se sont aussitôt désabonnées. On pouvait s’en douter. De nombreuses marques font des jeux concours pour recruter des fans. Or ce recrutement BARBARE n’est pas forcement bénéfique pour la marque. La plupart du temps ces fans sont là pour gonfler le compteur des pages fan et ils n’apportent pas vraiment de valeur au contenu généré.

La réflexion qui se pose alors aux entreprises et community manager sera  de bien définir sa ligne éditoriale en se mettant toujours à la place de l’internaute et de ses besoins. Placer l’internaute au sein de sa stratégie va très vite devenir essentiel pour toutes les marques.

Pour télécharger l’analyse complète c’est ici que ca se passe.



A propos de l'auteur

Djivan Minassian
Djivan Minassian
Après avoir exercé 2 ans en agence puis 3 ans en tant que freelance, j’ai créé Spitak en 2012, une agence spécialisée en communication digitale et community management. En 2010, j'ai crée "My Community Manager" constitué d’un blog collaboratif de 45 personnes, d’un forum, d’une plateforme de recrutement spécialisée et d’événements de networking.. Le site attire aujourd’hui plus de 65 000 visiteurs uniques par mois avec des articles de fond et des analyses sur la communication et le marketing en ligne, le community management, l’évolution des réseaux sociaux et du comportement des internautes.








 
 

 
timeline_nicolas_sarkozy

Timeline : Nouvelle arme des personnalités ?

Cet article a été publié il y a 2 ans 5 mois 11 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. L’équipe de Nicolas Sarkozy vient de lancer le profil of...
par Damien Fischetti
2

 
 
Showbiz-Like-Tweet

Pourquoi les stars devraient passer plus de temps sur internet que sur scène

Cet article a été publié il y a 2 ans 5 mois 23 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Le Showbiz en quête d’avoir la main mise sur les fans Da...
par Alexandre Jouanne
10

 
 
84cb9_max-boublil-petitscadeauxentreamis_priceminister

Fans Facebook: Opération séduction

Cet article a été publié il y a 2 ans 11 mois 1 jour, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Facebook à pris une place importante dans l’univers des médi...
par Arnaud Ducommun
14

 




31 commentaires


 
 

  1. Sylvano_l

    Pas mal du tout, merci, j’espère que la source est fiable. Je suis toujours étonné à titre perso de lire très peu d’approches critiques de cette “fable” des pages fans de “marques”.

    Les entreprises utilisent FB pour vendre, faire la promo de leurs produits, services. C’est consumériste par excellence et ne présente que peu d’intérêt intellectuel en soi, non ?

    Mais quand je vois le nombre hallucinant de fans de ces mêmes pages, je me dis que le concept doit assez bien fonctionner quand même, non ?

    1 000 personnes seulement sur 400 000 (fans) qui achètent un bien ou service via FB, ça reste rentable, je pense… non ? ;)

    S


  2. Aiglebreton_35

    Tu pourrais te relire mon grand…


  3. Sylvano_l

    Oui.. ? A quel sujet, p’tit ?


  4. Thierry

    C’est intéressant. Deux points que j’aimerais clarifier – peut-être pourrez vous m’y aider ?
    - a t-on idée du pourcentage de fans qui dislikent après, mettons, 3 mois ? Parce que si le chiffre est très bas, cette analyse risque de ne pas avoir une trop grande portée.
    - s’agit-il de chiffres américains ou mondiaux ? La maturité à l’usage de réseaux sociaux doit être assez diverse selon les pays, non ?


  5. Melan Thomas

    Les pourcentages sont par rapport à combien de personnes? C’est pas super bien calculé, ça n’arrive pas du tout à un total de 100%, alors tous ces chiffres ne veulent rien dire de concret.


  6. Cette analyse (population US) confirme que les ‘clients’ qui like une marque sur Facebook n’ont pas tous la même attente vis à vis de la marque : on ne peut pas déduire un profil type de cette étude. Par exemple 24% trouvent que la marque poste trop de promotion et 24% qu’elle n’en poste pas assez. Et comment comparer ces deux postulats avec les 17% qui trouvent qu’elle fait trop de chit-chat…
    La constante c’est qu’on quitte une marque qui poste trop. D’un autre côté, à quoi bon liker une marque qui ne poste pas du tout?
    Il y a un verbatime assez révélateur dans l’étude :”I tend to pursue information on Facebook but I don’t particularly like to have it pushed to me via Facebook. I use Facebook to get an overall idea of what a given company is doing – what their message is, what they do, and what is going on.”
    Finalement, Facebook est comme les autres canaux de communication, il faut adapter la comm à son public, mais il ne faut pas penser qu’il y a un seul type de publics sur Facebook!


  7. Tobane

    C’est intéressant parce que c’est une tendance qu’on voit dans la popularité des posts et ça fournit une bonne explication au Marketing qui a du mal à comprendre qu’on ne puisse pas être dans une dynamique de vente continue.


  8. Tobane

    C’est intéressant parce que c’est une tendance qu’on voit dans la popularité des posts et ça fournit une bonne explication au Marketing qui a du mal à comprendre qu’on ne puisse pas être dans une dynamique de vente continue.


  9. tout à fait d’accord avec toi: une page fan doit rester un outil dans un dispositif, pas un support unique.. de plus la rédaction y est de moins en moins naturelle et authentique.. Elle perd de ce fait de sa crédibilité…de son intérêt..
    Belle analyse, j’adhère ;)


  10. C’est dur finalement de partager des infos avec des amis, être dans la sphère privé et recevoir des messages marketing et là de se sentir traiter comme un consommateur.
    Roger


 
 



Laisser un commentaire


Votre nom


Votre email


Votre site web

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>