Article suivant


Buzzland

22 juillet 2011

Orangina secoue-t-il trop sa com 2.0 ?

closeCet article a été publié il y a 3 ans 1 mois 5 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour.
Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Décidément, je pense vraiment de plus en plus que la chasse au bad buzz est vraiment devenu un “sport” à la mode sur le web 2.0 et 3.0. Dernier cas en date : la Fan-Page Facebook et le compte Twitter d’Orangina France. A la source du buzz (car c’est encore trop tôt dans cet article de dire si s’en est un “bad” ou pas), le post suivant :

Tout part donc de la prise de contrôle supposé du mur Facebook par le célèbre Orangina rouge. Et pour ceux qui ne le sauraient pas encore ce dernier a la particularité d’être vraiment très méchant, comme le prouve cette publicité de 1996 :

Notre cher Orangina Rouge, et, en lien avec l’actualité des sorties de film, se permet de faire un commentaire sur le dernier Harry Potter, en faisant une blague sur les Roux. Comme de bien entendu, il n’a pas fallu longtemps pour voir apparaître sur le mur de la Fan-Page et sur le compte Twitter officiel des remarques négatives, ainsi que les traditionnels trolls et “rageux” qui ont pour habitude de faire feu de tout bois. Mais comme vous commencez sans doute à le savoir, sur MyCM, on ne s’attarde pas au premier niveau de lecture et on essaye de lire entre les lignes. Alors Orangina est-il à la source d’un nouveau bad buzz ? Rien n’est moins sûr.

Orangina, un positionnement stratégique en matière de communication volontairement décalé.

Hormis si depuis ces dernières temps vous avez vécu sur une planète lointaine sans télévision ni ordinateur et encore moins de smartphone, et que vous avez vu ou entre aperçu les publicités Orangina, vous aurez remarqué le ton très décalé de ces dernières. C’est qu’à l’origine de cette stratégie il y a l’agence Fred&Farid, agence connue pour sa forte valeur-ajoutée créative. Et le moins que l’on puisse dire c’est que le choix de l’axe de communication se base sur un fort parti pris comme le prouve ces deux exemples de publicité récente :

ou bien encore :

Il n’est donc pas aberrant de retrouver cette approche dans la communication “social media” d’Orangina, et donc de retrouver Orangina Rouge en pirate de mur Facebook. Cela est bel et bien conforme à l’image et au positionnement produit, reste raccord avec l’axe créatif adopté pour le territoire de marque et de communication de la marque, et s’inscrit finalement dans une logique initiée dès le départ par l’agence Fred&Farid.

Et pourtant, et de manière assez rapide, est apparu sur la Fan Page, en commentaire du post sur le film de Harry Potter et sur la mention des roux le type de commentaires suivants :

ainsi que sur le compte Twitter :

Comme vous pouvez le constater, les avis sont relativement partagés sur cette action de communication 2.0. Orangina rouge et son fouet sont bien loin de faire l’unanimité. On peut dire que même la porte ouverte au débordement de type “trollesque” a été ouverte. C’est d’ailleurs pourquoi les CM derrière les outils sociaux sont depuis le début de ce “buzz” très présent et assez réactif.

Il faut sauver le soldat roux.

En fait, si on y regarde de plus près, force est de constater que Orangina vient d’apprendre à ses dépens (ou non) que sur les réseaux sociaux et le web 2.0, l’humour est à manier souvent avec des baguettes. Il est sans doute loin le temps des Desproges, Coluche et consort. Il semblerait que dans notre société le moindre sujet même traité de façon humoristique peut être sujet à controverse et/ou à débat. Et même avec le succès de sites internet comme 10 minutes à perdre, il n’est pas évident de se moquer de tout, et ici particulièrement des roux.

Ne comptez pas sur moi pour vous sortir les grandes études philosophico-psychologiques sur le mal-être et les difficultés des roux. En plus de faire partie d’une population minoritaire (thème d’ailleurs très à la mode en cette future période présidentielle), les roux, comme les Belges et consort, font l’objet de nombreuses blagues. Je vous arrête d’ailleurs de suite : je ne souhaite pas rentrer dans le débat sur la condition des roux dans le monde et dans la société. Continuons à parler communication 2.0, svp.

Le principal reproche donc fait à l’opération Orangina rouge (j’aime bien donner des noms de code) est son “humour douteux”, c’est-à-dire plus exactement cette partie là : “mais un roux qui a des amis”. Bien sûr, ceux qui ne connaissent tout l’historique des blagues sur les roux, ne comprennent pas trop ce que cela vient faire dans la publication, hormis une vague référence à Ron (le personnage roux de Harry Potter au cas où vous auriez été sur une île déserte). Sauf que bien sûr, et c’est bien dans la nature humaine, beaucoup se sont engouffrés dans la brèche de la publication pour s’engager sur un terrain de débat, auquel d’ailleurs Orangina n’avait même pas pensé, ce qui me rappelle un peu le cas Petit Bateau. Entre ceux qui veulent sauver le soldat roux et ceux qui prennent la blague d’Orangina rouge pour seulement une blague, de mauvais goût ou non, le débat est lancé. Saupoudrez ce dernier de quelques trolls et voici un exemple de communication 2.0 en marche. Et au final, on risque de finir par oublier le plus important : la communication autour d’Orangina rouge.

Stagiaire sort de ce corps.

Mais finalement ce que je trouve le plus marrant au moment où j’écris cet article c’est le retour de certains à l’explication suivante : “De toute façon c’est une blague potache donc c’est forcément un stagiaire. Mais où est son maître de stage ? Quid de celui qui devrait l’encadrer et le contrôler ? Finalement dire que c’est Orangina rouge n’est pas une tentative de récupérer le coup avant bad buzz ?”. Soyons d’accord : je ne dis pas que cette théorie ne pourrait pas s’avérer vraie, et j’y aurais sans doute cru quelques années où des agences comme Fred&Farid découvrait le digital, qui n’était pas forcément génétiquement dans leur façon de penser la communication.

Mais depuis quelques temps, ces agences, et particulièrement F&F, se sont dotées plus ou moins de compétences à même de répondre aux problématiques digitales et 2.0 des marques et des entreprises. L’excuse du stagiaire que l’on a souvent vue être mise en avant pour expliquer tel ou tel bad buzz a un peu vécu. Les stagiaires ont bon dos. Alors certes, et j’aime à nuancer mon propos, il y a encore quelques cas (trop nombreux encore diront certains) de stagiaires lâchés dans la jungle du 2.0 sans encadrement compétent mais quand même…. dans la cas de F&F je pense que sincèrement l’idée basée sur Orangina rouge été bien l’idée directrice.

D’ailleurs, comme le souligne Malicia Malices sur la page fan de My Community Manager :
On peut donc constater que le coup de com 2.0 semble bien prémédité.

Conclusion : Bad Buzz or not bad buzz ?

Comme vous l’aurez sans doute subodoré, pour ma part, le bad buzz n’est pas vraiment avéré. Tout d’abord, et tout simplement, parce que les cibles principales d’Orangina ne sont pas sur la Fan Page et pour une grande majorité n’auront même pas vent de cette histoire à propos des roux. Deuxièmement parce qu’encore une fois cette ligne éditoriale 2.0 s’inscrit bien dans la ligne directrice principale de la stratégie de communication et le positionnement d’Orangina. Après, on peut bien sûr discuter du fond du message, au risque de rentrer dans un débat sans fin. Je pense très sincèrement que dans l’échelle de gravité mondiale les roux soient une priorité. Je comprends que certains soient affectés par cette condition ou touchés souvent par les mauvaises blagues qui circulent à leur propos.  Mais pour autant je ne suis pas d’accord pour utiliser le mur d’une Fan Page pour régler toutes les “inégalités” de ce monde, un peu encore une fois comme dans le cas de Petit Bateau.

Finalement, ce qui me fait le plus peur, c’est qu’avec ce type d’exemple, et le fait que dans ce cas Orangina par le biais de Facebook Question suggère une possibilité de s’excuser ou non, les réseaux sociaux sacrent la mise à mort à terme de l’humour, car on n’aura plus le droit de rigoler de rien. Alors sans pour autant verser dans la liberté d’expression à tout prix, je me demande quand même quelles seront les limites de la bien pensance universelle.

Et vous, quel est votre avis ?



A propos de l'auteur

Olivier Murat
Olivier Murat
Consultant et professeur en communication 360, avec un goût prononcé pour le marketing social, l'influence des réseaux sociaux dans les stratégies de communication et la disruption, j'essaye de faire partager ma passion auprès de mes élèves, mais aussi auprès de mes clients. Curieux, ouvert, dynamique, et réactif autant de valeurs qui composent ma personnalité, et que je mets au service de mes rencontres personnelles et professionnelles. J'espère vous faire partager mes centres d'intérêt et débattre avec vous.








 
 

 
ice bucket challenge

Pourquoi je ne participerai pas l’ice bucket challenge

Après le jeu necknomination, le nouveau défi à la mode sur les réseaux s’appelle l’ice bucket challenge : un seau d’eau glacé, un smartphone pour se filmer et le tour est joué ! Phénomène de l’...
par Benjamin Thiers
10

 
 
Greenpeace-lego-protest

Greenpeace vs Lego, un bad buzz ? Non un artefact de communication !

A l’occasion de la nouvelle attaque de Greenpeace contre Shell à travers Lego, j’ai pu exprimer à nouveau tout le mal que je pensais de la stratégie de Greenpeace dans une stratégie de bad buzz.  Si je rappell...
par Nicolas Vanderbiest
4

 
 
Capture d’écran 2014-07-18 à 09.09.12

Faites du buzz grâce au newsjacking

Cet article a été publié il y a 1 mois 10 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Le newsjacking est un terme dont on entend de plus en plus parler dan...
par Julien Provost
41

 




57 commentaires


 
 

  1. Yvain Ducrocq
    Anonyme

    Pas de bad buzz mais vu comment on en parle une vraie comm gratuite….


  2. Orangina Rouge a disparu de la communication grand publique d’Orangina depuis bien longtemps, on fait maintenant place à des animaux qui se douchent (entre autres) et qui n’ont rien de méchant à priori.

    Rien de bien méchant au demeurant, même si on cherche toujours le rapport direct entre Harry Potter et Orangina.


  3. saM

    Ce qui me fait marrer également, c’est le dénigrement des gens qui en voulant “défendre” les roux finissent par dénigrer le statut de “Stagiaire”.

    Le stagiaire n’est rien e plus qu’un employé compétente qui bénéficie d’un statut particulier. Ça me fait bien marrer aussi comment les gens sont intolérants envers certaines choses mais pas d’autres. 
    Bref buzz pour l’instant, bad ou pas un peu tôt pour le dire en tout cas les trollers seront toujours là, et ça fait aussi partie du 2.0. Doit-on pour autant stopper toute com un peu décalé par peur de troll ? Je ne pense pas.


  4. L’idée de l’opé est plutôt bonne par contre le petit (ou grand) CM qui est derrière NE CONNAIT PAS SES REGLES D’OR !!!!!!!!!!!!

    Alors un petit rappel juste pour lui : quand on communique pour une marque on communique avec un vrai/faux nom et non pas avec le nom de la marque.
    Si par exemple le méchant Facebook user “Orangina Rouge” laisse des commentaires de m*** on peut le kicker, le fouetter sur la place publique, l’écarteler, ou pire l’obliger à regarder la saison 4 des Teletubbies et l’affaire est bouclée. C’est ensuite “Orangina Jaune” qui prend alors le relais de comm.

    Bon on sait tous ici que “Orangina Jaune” et “Orangina Rouge” sont “Marc” et “JP” qui sont tous les 4 Fred le stagiaire… Mais ce léger détail technique n’a pas besoin d’être précisé sur la Fan Page les gars ;)


  5. L’idée de l’opé est plutôt bonne par contre le petit (ou grand) CM qui est derrière NE CONNAIT PAS SES REGLES D’OR !!!!!!!!!!!!

    Alors un petit rappel juste pour lui : quand on communique pour une marque on communique avec un vrai/faux nom et non pas avec le nom de la marque.
    Si par exemple le méchant Facebook user “Orangina Rouge” laisse des commentaires de m*** on peut le kicker, le fouetter sur la place publique, l’écarteler, ou pire l’obliger à regarder la saison 4 des Teletubbies et l’affaire est bouclée. C’est ensuite “Orangina Jaune” qui prend alors le relais de comm.

    Bon on sait tous ici que “Orangina Jaune” et “Orangina Rouge” sont “Marc” et “JP” qui sont tous les 4 Fred le stagiaire… Mais ce léger détail technique n’a pas besoin d’être précisé sur la Fan Page les gars ;)


  6. Un humour qui a selon pas bien marché, la com 2.0 est peut être moins propice à ce genre d’humour car on ne sait jamais ce qu’il se cache derrière à la différence de la télé ou autre… un essai qui ne surement pas reconduit…


  7. Quand j’ai lu ce fameux message hier sur la page Orangina, je me suis dit “ho les salauds !” dans le sens, ça y est, vlan c’est pour les rouquins ; mais en prenant le message comme de l’humour un poils vitriolé mais sans plus. Rouquine et probablement avec un côté “rouge”, je n’ai pas été vexée plus que ça, j’en ai déjà pas mal entendu !
    Le style ”animalité” de la comm’ d’Orangina me plait bien et le message décalé est super créatif.


  8. Aldric S

    Article bien rédigé complet et impartial :-) Pour ma part j’applaudis F&F si c’est voulu. (Vu le nombre de R*** en France, Orangina ne risque pas de véxer grand monde c’est bien joué) J’adore la comm de fou qui est faite pour Orangina. Ca doit être le pied de bosser chez F&F…


  9. Le tacle de redbull est tout de même fatal => http://twitter.com/#!/RedBullFrance/status/94348728948887552


  10. Pourquoi bad buzz ? Juste de l’humour décalé qui n’a pas été compris. 


  11. Merci Merci pour cet article !
    De un, parce que ça résume ce que j’ai essayé d’expliquer sur la fanpage au travers de quelques commentaires. 
    Et surtout de deux, parce qu’étant moi-même CM, j’ai été bien plus choqué par les gens qui parlent d’une erreur de stagiaire que par cette mauvaise blague roussie (hihi). Il y en a marre d’entendre que le community management est assuré par les stagiaires et ce de manière totalement évidente pour certains. Et puis, je trouve assez minable de pointer du doigts les pauvres stagiaires qui bossent parfois plus et mieux que leurs détracteurs.
    Quand à la victimisation permanente des gens et leur manque total d’humour…
    Bon week-end en tout cas Olivier, j’espère que votre poste ne se transformera pas en flameware et que les gens sauront prendre un peu de recul.


  12. La mort de l’humour, je suis d’accord. On ne peut plus faire de blague sur les blondes, sur les Belges, sur les roux… De toute façon, on ne pouvait déja plus faire de blague sur les arabes, les noirs, les chinois, les gays… Les dernieres personnes que j’ai entendu faire de telles blagues étaient justement des arabes, des noirs, des chinois ou des gays. Donc en gros, pour plaisanter sur une “minorité” (ou une majorité), il faudrait en faire partie, sinon, c’est de la discrimination, de l’homophobie, du racisme, etc. Cool… >_<
    Orangina a fait de l'humour (de m****, ou pas), qu'ils s'y tiennent au lieu de s'y engager à moitié. Je pense qu'avec ce genre de réflexion, ils savaient qu'il y aurait un buzz, ce qu'ils ont cherché, mais autant l'assumer plutôt que reculer et ne pas calculer mieux leur communication.
    Sinon, bonne analyse sur l'état actuel de la situation.


  13. Vous pourriez relire vos articles avant de les publier, de temps en temps, pas seulement pour corriger fautes et coquilles, mais aussi des erreurs comme celle d’écrire “Tout part donc de la prise de contrôle supposé du mur Facebook par le célèbre Orangina rouge” juste après une capture d’écran où on peut lire que finalement, c’est sur le personnage de la panthère que l’on a decidé de faire retomber la faute.
    Il y a tout un tas de raison pour penser que ce post était un dérapage incontrôlé, et je ne vois absolument pas en quoi le fait que quelqu’un a repiqué cette blague sur danstonchat prouverait le contraire.

    Par ailleurs, je ne sais pas si vous vous êtes déjà occupé de la page d’un client un peu sérieux, mais ce serait très surprenant que quelqu’un chez Orangina ait validé un post qui  non seulement risquait d’aliéner une partie des fans mais aussi utilisait pour se faire l’image d’un film sur lesquels ils n’ont aucun droit.

    Ensuite le cafouillis dans la gestion de crise, qui blâme d’abord un personnage abandonné depuis des années avant d’en choisir un autre qui fait partie de la stratégie actuelle, ça sent pour vous l’opération bien planifiée ? Le fait que le post suivant, publié très tard le soir, soit quasiment un mea culpa ne vous met il pas la puce à l’oreille ?

    Pour récapituler, on a une sortie sur la page Facebook un mercredi soir, publiée à une heure un peu suspecte, totalement en dehors de la ligne éditoriale de la page, sans aucun rapport avec la marque et suivie d’une gestion de crise visiblement paniquée, je ne sais pas si c’est la faute d’un stagiaire ou du DG, mais je sais que c’est une faute. 
    Essayez donc de vous attarder un peu plus au premier niveau de lecture la prochaine fois, et de lire les lignes avant de lire entre elles.


    • Même si je partage pas totalement votre analyse, je la respecte et en plus j’y mets moins d’agressivité que vous (twitter compris). Vous qui donc vous présenter comme un expert, traiter les analyses des autres de stupide c’est pas très communautaire. M’enfin, c’est de bonne guerre.

      Je ne dis pas que je détiens la vérité absolue d’ailleurs, j’ouvre juste un débat. Et toutes les analyses se valent du moment qu’elles sont bien expliqué. Pour le reste, n’en faisons pas cas.


      • Je me suis bien gardé de me présenter comme un expert, merci de ne pas le faire pour moi. D’ailleurs, si j’étais un expert, je saurais surement ce que ça signifie quand vous écrivez que je ne suis “pas très communautaire” mais non, franchement, ça n’a aucun sens pour moi.


        • Bonjour Cédric, 
          Je suis pour l’expression des
          idées et des désaccords sur des analyses, car chacun est en droit de soutenir
          ses propres idées de manière constructive. Visiblement, votre approche tient plus du donneur de leçon et du dénigrement qu’autre chose.

          Vous basez votre analyse sur des spéculations infondées : “ce serait très
          surprenant que”, “une heure un peu suspecte”, “en dehors de
          la ligne éditoriale de la page”.

          De plus et à titre d’exemple, j’aimerais vous proposer quelques éléments de
          réflexion :

          -> Principe du buzz: “le buzz repose sur un principe de
          “surprise” puisque les moyens utilisés doivent être sans “cesse
          renouvelés” pour faire sensation et donc faire parler.” Wikipédia.

          -> L’effet Whuffie, Tara Hunt: “Accepter le chaos. Apprendre la
          souplesse, ne pas tout planifier pour profiter de la magie ” parfois, ça
          ne sert à rien de tous planifier. Laisser évoluer les choses et être réactif
          sont parfois plus pertinent.

          -> Enfin: Droit de ne pas utiliser l’image du film ? caractère
          discriminatoire pour la marque ?
          Pub Ford K http://www.dailymotion.com/video/x2twp8_ford-k-le-chat_fun
          (Décapitation d’un chat).
          Ensuite droit à l’image.. Sur votre blog ? vous avez vérifier qu’elles soient
          toutes libre de droits ou en licence Commons ?

          Si on devait remettre en cause tout ce qui est légal et pas légal sur le web..
          Je crois qu’une vie entière ne serait pas suffisante pour y remédier. Ce qui
          est impressionnant, c’est que des gens passent plus de temps à critiquer des
          choses de moindre importance face à des fléaux bien plus importants et beaucoup
          plus dangereux.

          En clair, j’ai utilisé que des
          exemples concrets pour te montrer que l’analyse de Olivier tient la route et
          que l’opération menée par Orangina est plausible.

          Si tu veux débattre, c’est avec
          plaisir que je le ferai.
          Bonjour Cédric,

          Je suis pour l’expression des idées et des désaccords sur des analyses, car chacun est en droit de soutenir ses propres idées de manière constructive. Visiblement, votre approche tient plus du donneur de leçon et du dénigrement qu’autre chose.

          Vous basez votre analyse sur des spéculations infondées : “ce serait très surprenant que”, “une heure un peu suspecte”, “en dehors de la ligne éditoriale de la page”.

          De plus et à titre d’exemple, j’aimerais vous proposer quelques éléments de réflexion :

          -> Principe du buzz: “le buzz repose sur un principe de “surprise” puisque les moyens utilisés doivent être sans “cesse renouvelés” pour faire sensation et donc faire parler.” Wikipédia.

          -> L’effet Whuffie, Tara Hunt: “Accepter le chaos. Apprendre la souplesse, ne pas tout planifier pour profiter de la magie ” parfois, ça ne sert à rien de tous planifier. Laisser évoluer les choses et être réactif sont parfois plus pertinent.

          -> Enfin: Droit de ne pas utiliser l’image du film ? caractère discriminatoire pour la marque ?
          Pub Ford K http://www.dailymotion.com/video/x2twp8_ford-k-le-chat_fun (Décapitation d’un chat).
          Ensuite droit à l’image.. Sur votre blog ? vous avez vérifier qu’elles soient toutes libre de droits ou en licence Commons ?

          Si on devait remettre en cause tout ce qui est légal et pas légal sur le web.. Je crois qu’une vie entière ne serait pas suffisante pour y remédier. Ce qui est impressionnant, c’est que des gens passent plus de temps à critiquer des choses de moindre importance face à des fléaux bien plus importants et beaucoup plus dangereux.

          En clair, j’ai utilisé que des exemples concrets pour te montrer que l’analyse de Olivier tient la route et que l’opération menée par Orangina est plausible.

          Si tu veux débattre, c’est avec plaisir que je le ferai.

          Amicalement,

          Arnaud.


          • Merci d’adresser quelques uns de mes arguments; Cependant, mes spéculations ne sont pas infondées mais basées sur un minimum de connaissance des best practices que j’imaginais partagée par tous ici :
            - Quand je qualifie l’heure de “suspecte”, ce n’est pas infondé : quelle marque publie du contenu à 21H ? Tente-t-on de lancer un buzz à l’heure où la fréquentation sur Facebook se met à décliner, sachant qu’en plus il faudrait en gérer les retombées en soirée. Quand bien même le CM serait volontaire pour des heures sup’, mieux vaut travailler à une heure où le client est joignable, non ?- Moi, je ne cite pas l’auteur de toutes les photos sur mon blog, mais je ne risque à peu près rien en pratique puisque je n’en tire aucun profit. Un média peut faire de même en invoquant son droit de citation, mais une marque n’est protégée par aucune de ces exceptions et les agences comme les annonceurs en ont bien conscience. On m’a déjà fait attendre plusieurs jours pour publier une photo où la tour Eiffel était visible en arrière plan, le temps d’avoir l’accord du service légal. 

            - Quand j’écris que c’est “en dehors de la ligne éditoriale de la page”, je ne vais pas vous faire  tout un exposé illustré, mais il suffit de regarder la page quelques minutes pour constater que rien dessus ne ressemble à cette blague sur Harry Potter, et la suite, avec “Orangina Rouge, un personnage de la campagne précédente, oublie évidemment toute la stratégie de la marque depuis sa reprise en main par Fred & Farid il y a plusieurs années déjà.

            Après, vous pourrez toujours me dire que c’était un buzz calculé, volontairement chaotique, et même, si vous voulez, que les cafouillages et l’apparent manque de professionalisme dans la gestion de la crise étaient intégrés à la stratégie depuis le début. Même si un tweet de Fred et Farid venait expliquer que tout ça était effectivement un accident, vous pourriez dire qu’ils mentent pour masquer une expérience ratée. 

            Bref, on ne “saura” rien sans l’apprendre de la bouche d’une personne directement impliquée dans l’histoire, mais je vous renverrais moi aussi vers Wikipedia et la page consacrée au rasoir d’Ockham : “les hypothèses les plus simples sont les plus vraisemblables”. http://fr.wikipedia.org/wiki/Rasoir_d’Ockham


          • PS : je pourrais aussi expliquer que je connais des gens qui travaillent avec des gens qui…. et que les annonceurs en question sont bien sur très mécontents, mais bon, je préfère défendre mes arguments, semble-t-il. Surtout, je parie qu’on ne me croirait pas.


      • The_pourfender

        Aspirant et (bientôt :) CM, je me régale d’un site comme myCM et
        notamment cet excellent article Olivier (je précise on ne se connaît pas
        du tout : je souhaite rester anonyme mais tout comme olivier j’écris
        des articles sur un blog et je connais la difficulté d’être
        (in)pertinent et d’apporter une valeur ajoutée).

        Je ne suis pas là pour troller, je tiens à apporter tous mes compliments
        à son auteur car il m’apporte exactement ce que je viens chercher sur
        myCM, à savoir : de l’actualité chaude, de la légitimité et de la
        crédibilité dans des propos sur le CM, une prise de risque qui rend
        l’article intéressant à lire comparé aux quitaux de blogs et d’articles
        neutres ennuyant à mourrir.

        Je vais quand même profiter de l’occasion pour réagir sur le commentaire de M. Le Merrer :

        Merci : grâce à vous je viens de découvrir qu’il existant aussi des gens
        hautains et suffisants dans le milieu du CM (que je croyais naivement
        jusqu’ici peuplé que de personnes conviviales). Avoir un avis est une
        chose : l’exprimer en des termes modérés en est une autre… qu’il me
        semble indispensable de pouvoir faire quand on pratique le CM et qu’on
        écrit un propos tel que le votre avec sa signature.

        Au cas où vous ne l’auriez pas encore compris : votre réaction et
        surtout votre rédaction(el) envers l’auteur est au mieux exagérée, au
        pire un manque flagrant de savoir être en termes de com’.

        Inutile de répondre que vous exercez ce boulot depuis X temps maintenant
        etc… Je l’ai parfaitement vu en vous googlant et je vais être tout à
        fait honnête : j’ai ris en connaissant votre employeur actuel qui est
        franchement connu pour être la cour des miracles du web. “Balayer devant
        sa porte…” c’est ce qu’on dit en ce genre de circonstances me semble
        t-il. Sans agressivité aucune : un lecteur de myCM


        • J’ai sans doute commis une erreur tactique en employant un ton trop agressif qui fait qu’on ne parle que de ça au lieu de parler du fond de mon argumentation, mais bon, si j’ai pu vous permettre de découvrir que parmi les CM, il n’y a pas que des bisounours (et, croyez le, je suis loin d’être le plus méchant), je suis ravi d’avoir pu aider.

          Si je puis me permettre, cependant, je ne suis pas certain que de répondre au troll (si vous voulez le prendre comme ça) par le troll via des attaques ad hominem soit la meilleure des tactiques de community management dans ce cas précis. Moi, j’aurais plutôt adopté un ton “communautaire” ou “convivial”, un peu comme l’auteur de l’article.

          Quand à “la cour des miracles du web”, où, je vous avoue, je ne travaille plus que très occasionnellement, vous feriez bien de la respecter un poil plus, si vous souhaitez devenir CM, vous pourriez découvrir que se défier des créateurs de la plus grande communauté française quand on cherche justement à travailler dans les “communautés”, ce n’est pas nécessairement la meilleure attitude à adopter.


          • The_pourfender

            Voilà une réponse qui me fait plaisir à lire (au premier degré sans sarcasme aucun). J’adhère tout à fait à ce que vous venez de dire : déjà parce que comme vous avez pu le constater beaucoup ont réagi à vos propos dans le même sens que moi (et loin d’être un adepte de la théorie “la majorité a raison d’avoir tort”), je pense que dans le cas présent le message qui vous a été passé est plutôt “juste” au sens strict du terme. D’ailleurs vous vous en êtes vous même rendu compte : don’t act !
            Par ailleurs tout ce que vous me dites ensuite ne tombe pas dans l’oreille d’un sourd, bien au contraire : je me suis présenté comme un aspirant et futur CM et j’ai donc beaucoup (tout ?) à apprendre. En cela je viens de me relire et je constate que vous avez tout à fait raison sur votre critique de mon argumentation (=> répondre au “mal” par le “mal”), il faut croire que c’est la magie/malice des pièges du web !
            En conclusion : nous venons contre toute attente d’effectuer un échange qu’on pourrait qualifier de fructueux puisque mon propos (entre autres similaires) vous a interpellé et que votre réaction s’est avérée on ne peut plus pertinente. Je m’en réjoui et j’espère que le dieu des CMs saura m’absoudre de ma véhémence. Enfin : lorsque je serai devenu plus sage dans l’avenir je vous informe que j’aurai même  l’élégance de parler en mon nom (ce que la prudence et la/ma conjoncture ne me permette pas de faire à l’heure actuelle).

            PS: mes excuses au sujet de l’employeur car c’était effectivement déplacé. Même si quantité ne rime pas forcément avec qualité : respect à lui et à vous.


          • J’aime quand une discussion tourne bien contre toute attente :)


  14. Le vrai bad buzz, c’est que la landing page de orangina n’est pas compatible https!!

    Il fallait qu’ils utilisent http://www.facebook;com/iframe-apps s’ils ne voulaient pas que leurs visiteurs tombent sur une erreur https!


  15. Ca doit craindre à mort d’être un stagiaire roux chez les CM en ce moment (non non, c’est pas un bad buzz).

    Bisous à tous et bon week end quand même, faut pas vous miner le moral pour une info aussi vitale pour le monde les amis !


 
 



Laisser un commentaire


Votre nom


Votre email


Votre site web

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>