Le Web au service des consommateurs et des marques !

Marketing viral : lune de miel entre marques et consommateurs

Le web est un outil qui permet aujourd’hui d’équilibrer la balance entre les consommateurs et les marques.

En effet, l’émergence des réseaux sociaux dans notre monde numérique a permis aux consommateurs d’exprimer leurs avis, et plus important encore, de les partager directement auprès de leur entourage, mais également, directement auprès des marques. 
Les entreprises présentent sur le web ont alors la possibilité d’étudier minutieusement ce que l’on dit sur elles, mais surtout, cela permet aux marques d’amener directement le produit aux consommateurs après étude de ce qui a été dit sur le net, et d’ainsi répondre à des besoins latents, voire d’en créer de nouveaux.

Plus important encore, le web est une plateforme qui pousse au dialogue, de ce fait, les marques ne peuvent plus se permettre de simplement annoncer les choses, elles se doivent d’être attentives et réactives afin de mêler le consommateur à leur activité.

Cette alternative les a alors poussées à agir dans le sens des consommateurs pour pouvoir conserver leur clientèle, voire l’étendre, c’est pourquoi, elles se doivent d’être présentes, et surtout actives sur ces plateformes. Cependant, il ne faut pas oublier que les réseaux sociaux sont avant tout un moyen pour les internautes de rester connectés avec leur entourage,  et qu’une marque envahissante n’a pas sa place sur la page d’un utilisateur.

Depuis la montée du « marketing viral », les marques souhaitent, par l’intermédiaire, d’applications, de jeux (concours), et divers nouveaux moyens inventés au fil des années en utilisant astucieusement le web, que les consommateurs participent ou entendent parler de leur dernière campagne; un vecteur intéressant pour la marque peut être de réaliser une vidéo qui va relater l’opération et lui permettre d’élargir sa visibilité grâce à la viralité des réseaux sociaux.

Ce type de communication, qui souvent s’appuie sur l’envie de gagner du consommateur, se doit d’être le plus original possible, mais plus important encore, d’offrir une expérience qui pourra être relatée sur le web, et de vive voix (voir le post précédent pour approfondir le lien existant entre l’internaute et la marque).  

Nous allons voir via des exemples comment certaines marques entretiennent leurs relations avec les consommateurs, les divertissent, et comment d’autres sont à l’écoute sur le web, et agissent en conséquences.

Un exemple gagnant-gagnant avec la marque : Ice Break

IceBreak

La marque australienne Ice Break, boisson fraîche au café, est distribuée sur tout le territoire à l’exception de la côte ouest Australienne (Western Australia).

Un amateur de cette boisson a décidé de créer une page Facebook pour exprimer son désir de pouvoir acheter la boisson sur son territoire.

Le nombre de fans a rapidement augmenté sur la page… La marque en a eu vent et a saisi, sans attendre cette opportunité pour faire parler d’elle et créer du « buzz ».
Le deal est simple. Pour chaque like obtenu, une bouteille d’Ice Break offerte.

Une manière ingénieuse de motiver ce fan à communiquer sur la marque et d’amener les consommateurs à la boire.

La marque a respecté son engagement et des milliers de bouteilles ont été distribuées ! De quoi booster l’image de la marque et rendre les consommateurs heureux !

Merci Paul et merci Facebook !

En vidéo :
 

 

Kellogg’s crée de nouvelles céréales grâce à Twitter ! 

amazeballsUne fois de plus, Internet nous montre à quel point les choses peuvent se passer rapidement, et surtout comment cet outil permet à une marque d’être réellement attentive aux besoins des consommateurs. 

Sur Twitter, les gens expriment beaucoup leurs désirs et envies, et c’est ce qui a permis à la marque Kellogg’s de lancer de nouvelles céréales tout droit sorties de l’imagination de Tim Burgess du groupe anglais Charlatans, qui l’a ensuite tweeté à la marque. 

 

Ces céréales sont composées de guimauves, de Coco Pops, de biscuits sablés et de raisins, un mélange bien original qui n’aurait probablement jamais été commercialisé ou inventé sans la magie de Twitter !

 

Air France invite ses followers à faire preuve de créativité !

concoursairfrance

Pour fêter les 100.000 followers de son compte @AirFranceFR, l’entreprise a organisé un jeu permettant de gagner 100.000 miles.

De façon très simple, la question « Que feriez-vous avec 100.000 miles ? Tweetez votre réponse accompagnée d’une vidéo ou non ! » a été postée depuis le compte @AirFranceFR. Les internautes devaient alors répondre à cette question de la façon la plus originale possible.

L’équipe Twitter d’Air France a ensuite fait une sélection parmi les réponses proposées, et en a retiré 2 gagnants, le premier prix étant 100.000 miles Flying Blue.

à titre d’exemple, 100 000 Miles c’est :

2 A/R Paris – New York en cabine Voyageur
1 A/R Paris – Los Angeles en cabine Affaires
4 A/R Paris – Barcelone en cabine Voyageur

Et le deuxième prix un séjour à Disneyland pour quatre personne (un sérieux écart entre les 2 prix, mais on ne dit pas non ! )

Une superbe action qui permet d’animer la communauté de la marque, et de faire découvrir l’offre Flying Blue et mieux encore, ajouter quelques membres supplémentaires à ce programme !

 

Coca-Cola imprime les tweets des utilisateurs 

Les Argentins sont de grands supporters de leur équipe de foot, et n’hésitent pas à la revendiquer.
A l’occasion de la Coupe d’Amérique 2011, Coca-Cola a lancé l’opération « Papertweetos » qui consiste à envoyer un message de support à son équipe associé à un hashtag (#hinchadacocacola). Tous les messages ont ensuite été imprimés, introduits dans des cannons, et projetés dès l’arrivée des joueurs sur le terrain.

 

Une belle démonstration de Coca qui lie le virtuel au réel pour faire de cette opération une réussite, car elle est en cohérence avec les valeurs de Coca, en faisant partager un moment de bonheur aux supporters, mais surtout en marquant les esprits et en multipliant les fans de la marque Coca.

En bref, le web a permis d’établir un nouveau lien entre les marques et les consommateurs, et d’accélérer le processus de communication qui existe, et qui est primordial pour la satisfaction des deux parties.
On a pu voir, grâce à quelques exemples concrets, que le gain est réellement partagé par le consommateur et la marque. 

Les consommateurs participent à des jeux organisés par les marques, ont la possibilité de gagner des prix, ou tout simplement de participer à une expérience amusante qu’ils choisiront de partager ou non avec leur entourage 2.0.

Les marques, quant à elles, sont poussées à faire preuve d’imagination et de créativité pour utiliser ces outils de façon originale, afin de profiter de cette viralité, très recherchée par les marques car mobilisant peu de ressources pour un impact maximal. Cependant, ce type d’actions doivent être bien étudiées afin d’éviter de tourner au « bad buzz ».

J’ai volontairement décidé de ne pas donner d’exemple de badbuzz, mais, libre à vous d’en faire part en commentaires, ou de partager d’autres actions sur le web qui vous ont plus ou moins marquées !

Sources : adsoftheworld, meltybuzz, http://www.relationclientmag.fr/

A propos de l'auteur

Jonas Bengio

Jonas Bengio

Etudiant depuis bien trop de temps (actuellement stagiaire en tant qu'assistant chef de projet web ), passionné de web/marketing, de voyages et de musique (toujours à la recherche de nouveautés, j'écouterai avec plaisir les suggestions!) Une brève description, mais n'hésitez pas à me contacter si vous voulez en savoir plus ! P.S : Si vous êtes à la recherche d'une idée qui vous rendra millionnaire, contactez moi, et vite!

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH