Les nouveautés publicitaires de Facebook pour se monétiser en 2013

Les nouveautés publicitaires de Facebook pour se monétiser en 2013

closeCet article a été publié il y a 1 an 9 mois 20 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

2012 a marqué pour Facebook une étape décisive : son entrée en bourse (capitalisation à $100 milliards) et l’agressivité progressive de sa stratégie de monétisation, car tous les investissements liés à Facebook nécessitent une rentabilité.

Petit récapitulatif de toutes les nouvelles offres publicitaires de Facebook, et de ce qui va se généraliser cette année.


FOCUS SUR LE MOBILE

Comme Peter Deng, directeur produits de Facebook, l’annonçait lors de #LeWeb, la priorité est au mobile, et toutes les nouvelles fonctionnalités sont d’abord développées pour le mobile, avant d’être élargies à toutes les plateformes. En France, on a aussi bien envie de profiter des 14 millions d’utilisateurs sur mobile.

On a donc des publicités directement dans le News Feed mobile : des contenus sponsorisés, des mises en avant de pages Facebook à liker, et des applications à télécharger.

image


FACEBOOK EXCHANGE

Comme Google Adsense, Facebook a décidé de s’étendre au-delà de son réseau social et de proposer ses publicités partout sur le web. Aussi simple que cela, et un potentiel commercial énorme. Le concept a été lancé en septembre à un nombre limité d’annonceurs et sera généralisé cette année. Attendez-vous à voir des publicités Facebook sur toutes les pages web, sur votre journal préféré, sur les blogs de vos amis, partout.

image


FACEBOOK GIFTS

Encore à l’étape de test, les cadeaux Facebook sont un levier essentiel pour le réseau, et pourraient se généraliser dans l’année. Le principe : achetez des cadeaux pour vos amis, dont la distribution est assurée directement. Facebook entretient de façon indépendante le catalogue de cadeaux et propose de nombreux produits, pour de grandes marques comme Starbucks ou Gap, en contrepartie d’une participation financière, évidemment. Mark Zuckerberg doit être un petit peu jaloux du succès insolent d’Amazon.

image


PROMOTED POSTS

Comme vous le savez si vous avez un peu suivi l’actualité social media cette année, les contenus publiés par les pages Facebook des marques ne touchent qu’environ 10% des fans, les community managers devant payer pour sponsoriser leurs messages pour toucher davantage de personnes. On peut avoir 1 million de fans sur sa page, désormais il faut payer pour avoir de la visibilité. Même si cela a fait polémique, les annonceurs se sont adaptés, et cela devient maintenant la norme : Facebook est un média payant, comme la TV ou la presse. Pour se faire entendre, il faut faire des chèques.

image


OFFERS

Les commerces de proximité peuvent eux aussi faire des opérations spéciales sur Facebook, en proposant des coupons, des bons de réductions. À la base gratuits, cette fonctionnalité devient payante si l’on veut atteindre une cible plus large, au-delà de sa base de fans (à partir de $5).

image


SPONSORED RESULTS

Aucun espace n’est pas commercial chez Facebook. La barre de recherche ? Un espace publicitaire désormais. On peut acheter des mots-clés et voir sa page Facebook affichée dans les résultats de recherche que quelqu’un effectue avec certains termes.

Pour les petits malins, vous pouvez aussi en profiter pour vous amuser avec vos concurrents. Exemple : si vous êtes Pepsi, vous pouvez payer pour faire afficher votre page Facebook en résultats d’une recherche “Coca-Cola”.

image


PUBLICITÉ SUR LA PAGE DE DÉCONNEXION

Les marques peuvent aussi faire de la publicité sur l’immense espace présent sur la page de déconnexion, lorsqu’un utilisateur ferme sa session. On peut alors y afficher sa page Facebook, et éventuellement une vidéo. Le contenu reste modulable avec Facebook directement.

Ce privilège a un prix : 35.000€ pour une exclusivité nationale de 24h. C’est-à-dire que pendant une journée entière, TOUS les utilisateurs qui se déconnectent verront votre page. Facebook garantit une visibilité de 10 millions d’impressions (France). Subway a été le premier à l’utiliser, et avait à l’occasion dépensé $750.000 pour l’exclusivité aux USA. Microsoft, Ford et Samsung ont également suivi.

image


SPAMS PUBLICITAIRES

La messagerie s’invite dans l’éco-système publicitaire de Facebook. Pour $1, les marques pourront envoyer un message à n’importe quel utilisateur (selon des critères démographiques et de ciblage précis), dans son inbox personnel. Facebook l’a annoncé officiellement, et ne compte pas épargner vos messageries de sa stratégie de monétisation.

image


Lors d’une conférence de Facebook Europe, la plupart de ces éléments ont été présentés officiellement, et la volonté d’intensifier la stratégie de monétisation est clairement affichée, notamment sur une présentation que vous pouvez trouver par là.

Et aussi un article très complet, ainsi que des prédictions très intéressantes (en anglais) sur le blog Inside Facebook, notamment avec des réflexion sur la monnaie Facebook, des services premiums, Nearby (un service concurrent à Foursquare).

image

A propos de l'auteur

Alexandre Jouanne

Alexandre Jouanne  (14 articles)

Digital creative à Paris, précedemment à Sydney / 22 / Médias sociaux, publicité et technologie / Community manager de temps à autres / ex @Vanksen / Blogueur pour My Community Manager évidemment, et d'autres (Socialbakers, Rue89).

Commenter l'article