La Timeline est un animal social, domptez-la !

La Timeline est un animal social, domptez-la !

Le déploiement de la Timeline a commencé le 15 décembre dernier en France et cette importante mise à jour nécessite toute votre attention de Facebook : du profil, on passe au journal qui met en page votre vie privée. Pour être sure que vos données personnelles ne soit pas à l’air libre, voilà quelques réglages à vérifier !

Pour commencer, je vous rassure, je ne reviendrai pas sur le design et les fonctionnalités de la Timeline, d’autres l’ont très bien fait. Vous avez bien retenu que tout ce qui est partagé sur Facebook est désormais disponible et encore plus facile d’accès. La Timeline est une (r)évolution en termes de convivialité mais elle signifie également que notre vie virtuelle devient publique. Si les paramètres par défaut ne sont pas modifiés  afin de limiter l’accès à votre mur, votre histoire sera visible par tous : amis, photos, endroits où vous êtes est  allé, relations et plus encore. En quelques clics, un visiteur peut retrouver des publications remontant à plusieurs années. Tout ce qui est partagé sur Facebook est désormais disponible et facile d’accès : un vrai dossier social 

« Aperçu du profil en tant que… »

Savez-vous exactement ce que voient vos amis ou d’illustres inconnus lorsqu’ils tapent votre nom sur Facebook ? Pour le savoir, rendez-vous sur votre profil et cliquez sur le bouton de réglage puis sur « Aperçu de votre profil en tant que…»Cet outil vous permet de visualiser comment votre journal apparait à un de vos amis ou aux autres utilisateurs de Facebook. Vous pourrez ainsi paramétrer chacune de vos publications en fonction de l’audience de votre choix.

Contrôler la confidentialité des publications

L’intérêt de Facebook, selon M. Zuckerberg, est de créer du lien et de partager avec le plus grand nombre. Cependant il est possible de  limiter vos partages à votre communauté d’amis et non à toute la communauté Facebook. Il suffit de se rendre dans la rubrique « Paramètres de confidentialité » et de choisir « Personnalisé » afin de sélectionner les personnes avec qui l’on souhaite partager ses statuts, mises à jour et photos.

Je vous conseille même de constituer des listes d’amis en fonction des liens que vous entretenez avec vos contacts sur Facebook, par exemple, une liste dédiée aux membres de votre famille, une autre à vos collègues, à vos  amis, à vos contacts professionnels… Sachant que ces listes peuvent contenir jusqu’à 20 contacts. Ainsi vous pourrez sélectionner votre audience selon la publication.

Préserver son jardin secret

Les jeux sociaux comme PetVille, FarmVille ou les jeux-concours rencontrent un succès grandissant sur Facebook  … mais ils ont tendance à inonder (pour ne pas dire cannibaliser) le fil d’actualité de votre entourage  avec des notifications annonçant la moindre avancée dans le jeu (et il faut avouer que ça casse l’image d’un pro de la com auprès de ses contacts pro). Et écouter de la musique via des applications de musique en streaming synchronisées avec votre compte Facebook est possible. Mais vous ne souhaitez peut-être pas que son entourage connaisse en détail le contenu de vos playlists (la fameuse play-list qui vous rappelle que vous avez des plaisirs honteux) .

Que faire pour protéger vos activités ludiques diverses et variées sur les réseaux sociaux ? Rendez-vous dans vos paramètres de confidentialité, puis cliquez sur Modifier les paramètres de la section « Applications et sites web » -> »Applications que vous utilisez » et choisissez l’appli que vous souhaitez mettre en veilleuse :

Protéger vos arrières 

Des « applications social reader » ont été conçues pour faciliter le partage de contenus avec votre entourage ou pour jeter un coup d’œil à ce que les autres lisent. Cependant, on aimerait que certaines de nos lectures restent secrètes, pour ce faire, lors de l’installation de ces applications, il faut se rendre dans « Paramètres du compte-> Applications » et cliquer « Modifier» situé en face de l’application dont il faut modifier la confidentialité des publications. Ainsi ces applications ne dévoileront pas les lectures que vous préférerez garder pour vous.

Fonctionnement des identifications

Si vous ne souhaitez pas que votre nom soit associé à un contenu approuvé préalablement (les amis peuvent parfois être farceurs), il faut se rendre dans « Paramètres de confidentialité » puis dans « Fonctionnement des identifications »

Si cette liste peut paraître rassurante et intuitive, les boutons On/Off sont pour le moins trompeurs. D’autant que chacun d’entre eux vous dirige vers une étape supplémentaire où vous devez activer/désactiver la même fonction, ce qui peut vous amener à vous demander où vous vous êtes  trompé la première fois.

Les fonctions « Examen du profil » et « Vérification des identifications » devraient donc être activées si vous souhaitez être informé lorsque vous êtes « tagué » par vos amis ou lorsque des amis ajoutent des identifications à du contenu que vous avez publié.

Passons maintenant aux fonctions à désactiver. Les « Suggestions d’identification » proposeront à vos amis de publier plus facilement des photos d’un même événement. Vos amis reçoivent alors des suggestions de personnes qu’ils peuvent taguer sur une photo en fonction de leur ressemblance. Quant à la dernière fonctionnalité, « Vos amis peuvent indiquer où vous vous trouvez », elle pourrait vous mettre dans des situations délicates. À moins que vous ne soyez à côté de la personne qui vous localise, et soyez d’accord avec son geste

Les abonnements

A l’instar de Twitter, Facebook vous  propose de pouvoir vous abonner aux mises à jour d’utilisateurs qui ne sont pas forcément vos amis. Par exemple, il est possible d’accéder aux statuts, aux articles ou aux photos de Mark Zuckerberg, le créateur de Facebook.

Si vous ne souhaitez pas que des yeux indiscrets aient accès à vos statuts, photos et publications diverses, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur la partie réservée à vos informations personnelles et choisir le widget « Abonnements », puis dans « Paramètres » et désactiver « Abonnés ».

Avec cette fonctionnalité, Facebook ouvre potentiellement la voie aux spambots et aux arnaques pour obtenir plus d’abonnés. Copier les fonctionnalités de Twitter peut également se traduire par l’importation de ses arnaques relayés par des spambots.

Plus on en sait sur vous, mieux on peut vous attaquer

En suivant ces conseils, vous devriez limiter les fuites, les spambots et les potentielles attaques ciblées. En effet, plus on en sait sur vous, mieux on peut vous attaquer. Cet été, les laboratoires Bitdefender ont détecté des arnaques très ciblées utilisant des informations sur glanées sur les réseaux sociaux, ainsi les attaquants pouvaient usurper l’identité d’un de vos contacts pour vous rouler dans la farine. Sans parler du fait que les scams sociaux sont de véritables flingueurs de de réputation. Si par curiosité, vous avez voulu regardé cette fameuse vidéo de la jeune fille qui fait un strip-tease, avec le likejacking, tout vos contacts (votre famille, vos collègues…) le savent. Réfléchissez toujours à deux fois quand vous voyez défiler des vidéos trash dans le fil d’actu.

Une dernière chose, Facebook ne dépend pas d’une plateforme particulière, le site peut fonctionner sur n’importe quel ordinateur et sur toutes les principales plateformes mobiles. Le réseau social possède alors son propre nuage sécurisé dans lequel vos données personnelles sont conservées, de nombreuses applications tierces incontrôlées ont accès à ces informations sensibles (dès que vous en donnez l’autorisation lors de l’installation de l’application), qui sont alors stockées dans le propre nuage de ces applications. Il n’existe aucun moyen de contrôler ce qu’il advient des données une fois qu’elles se trouvent dans le nuage privé d’une application. Dès lors, si vous installez une application qui s’avère malveillante, celle-ci peut poster des messages et des liens infectés sur votre journal et sur celui de vos amis. Chose encore plus fâcheuse en termes de personal branding si votre compte Facebook fait partie de votre stratégie professionnelle. Demandez à Mark Z, il a bien retenu la leçon.

 Envie d’en savoir plus sur la Timeline et les scams ? Jetez un oeil à ce livre blanc.

A propos de l'auteur

Samya Ihammouine

Samya Ihammouine  (13 articles)

Issue de la génération X, je me suis adaptée rapidement aux us et coutumes de la génération Y. Social Content Manager chez Webedia, je m'intéresse aussi bien aux objets connectés qu'aux réseaux sociaux et aux applis mobiles

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH