La RP blogueurs à l'usage des Bisounours

La RP blogueurs à l’usage des Bisounours

Lorsqu’une marque a un produit à faire connaître, un évènement à relayer, une information à diffuser, il arrive souvent qu’ils demandent à son community manager préféré (en interne ou en agence) de mener ce qu’on appelle une RP blogueurs – des relations publiques comme on en a avec la presse, mais avec des blogueurs. Ami annonceur, camarade blogueur, et toi, brave community manager dont la mission sacrée est de servir de tête de Turc d’intermédiaire, sachez que je me suis retrouvée dans la situation de chacun d’entre vous, et qu’il n’est pas si difficile de vous entendre : il suffit de faire preuve de curiosité, de politesse et du respect le plus élémentaire pour que la blogosphère redevienne le meilleur des mondes possibles (sans le soma – bon point pour qui capte la référence 😉 ).

Du temps + des moyens = la base d’une RP réussie

Chers annonceurs, tout d’abord : pensez bien que si, une RP blogueur, c’est un vrai travail, qui demande du temps (du moins si vous souhaitez que cela fonctionne au mieux, référez-vous au paragraphe suivant pour comprendre tout ce que votre gentil Community Manager devra faire !) et potentiellement, de l’argent. Parce que non, les blogueurs ne vont pas avoir envie de parler de votre produit juste parce que vous lui faites l’honneur de l’en informer. Cela ne signifie pas que tous les blogueurs sont tous des vendus qui réclament rémunération ou cadeau. Il faut simplement les motiver :

  • En leur offrant, à leur tour, une visibilité : un lien, un article sur votre blog, une mise en avant sur votre site… Vous voulez qu’on parle de vous ? Le blogueur lui aussi, aspire potentiellement à être plus connu pour son activité.
  • En leur offrant le produit dont vous souhaitez qu’il parle : c’est parce qu’il aura testé votre produit (ou qu’il aura assisté à votre évènement) que le blogueur écrira un article unique plus susceptible de convaincre ses lecteurs qu’un copié-collé de communiqué qu’ils auront déjà lu 100 fois sur 100 autres blogs. Et puis, c’est rassurant pour les blogueurs qui ont adopté une certaine éthique, et qui se voient mal parler de choses qu’ils ne connaissent pas (c’est mon cas).
  • En leur offrant un cadeau pour leurs lecteurs : une réduction, une invitation, un cadeau… Vous donnez ainsi au blogueur un sujet d’article qui saura attirer du monde sur son blog.

Mais aussi grandiose que soit votre offre à destination des blogueurs, pensez qu’elle peut différer légèrement de leurs attentes. Soyez donc disponibles pour le community manager qui pourrait bien, en cours de route, vous demander s’il est possible d’envoyer un échantillon en avant-première à X qui ne peut pas se déplacer pour votre évènement de présentation, mais qui aurait bien participé.

Bien préparer sa RP

Chers confrères community managers, c’est votre tour. Vous avez face à vous des blogueurs échaudés par plusieurs expériences désastreuses : mails déclarant « vous avoir sélectionné personnellement  » mais son produit n’a rien à voir avec la thématique du blog, interdiction de publier un avis négatif dans laquelle on sent sourdre une menace (sinon quoi ?), ou encore insistance lourde voire insultes (c’est du vécu) après avoir poliment décliné l’offre… Le blogueur se sent instrumentalisé par les Méphisto du marketing (brrr, ma propre vilénie me fait frémir), et dans certains cas, il a raison. Il est donc, par définition, sur la défensive. Oui mais vous, vous l’aimez, votre blogueur, vous ne lui voulez aucun mal ! A vous de le rassurer :

  • Commencez par sélectionner soigneusement votre panel de blogueurs. Ne sélectionnez pas uniquement des blogueurs très réputés (déjà très demandés, peut-être n’auront-ils tout simplement pas le temps de vous répondre). De bons indices pour savoir si un blogueur n’est donc pas opposé à être démarché : vous avez trouvé son contact facilement, il a déjà participé à d’autres opérations, il pratique régulièrement le test de produits / la revue d’évènements de sa propre initiative.
  • Idéalement, et c’est évidemment plus facile si vous exercez en interne, vous aurez préparé le terrain avant même de commencer à réfléchir à une RP. Vous suivrez depuis longtemps une belle liste de blogs dans votre thématique de prédilection et vous échangez déjà avec eux, sur Twitter, sur Facebook ou par commentaires (et pas forcément pour promouvoir votre marque !). Ainsi, lorsque vous les contacterez, ils vous reconnaîtront !
  • Préparez-vous un fichier Excel avec les informations de base : l’URL du blog, l’adresse de contact, le prénom du blogueur, l’état de la relation (il vous a répondu, il attend une réponse de votre part…) et toute autre info susceptible de vous être utile en cours de route.
  • C’est là (et seulement là) que vous commencez à contacter les blogueurs. Personnalisez vos demandes un minimum : vous avez choisi ce blogueur pour une raison précise, expliquez-le lui ! Et soyez transparent sur votre démarche. Les blogueurs ne sont pas dupes, certains connaissent votre métier presque mieux que vous ! Présentez également la marque et votre offre : ne partez pas du principe que tout le monde la connaît, mais ne donnez pas de détails en excès : si les blogueurs sont intéressés par davantage d’information, vous vous tenez à leur disposition ! (précisez bien tous les moyens de vous contacter !)
  • Ne comptez pas seulement le nombre d’articles produits, mais aussi la satisfaction que retire le blogueur de votre échange ! Si vous avez su vous montrer réactif et agréable, vous recevrez sans doute un gentil message de remerciement… Et ça, c’est la meilleure part de notre boulot, non ?

Blogueurs : répondre aux sollicitations des marques

Ami blogueur, le marketeux à l’autre bout de la connexion ne cherche pas forcément à t’entuber, en fait il essaie juste de gagner sa vie et il fait tout ce qu’il peut pour te satisfaire, avec les moyens qu’on lui donne. Que son offre t’intéresse ou pas, lui répondre c’est déjà ça, c’est tout simplement poli. Bonus si tu lui expliques pourquoi cela ne t’intéresse pas : soit il pourra peut-être te proposer autre chose, soit il le saura pour la prochaine campagne !

Et si tu acceptes, la moindre des choses c’est d’écrire un article. Avec un petit lien, c’est encore mieux. Si tu ne le fais pas, et peut-être as-tu de bonnes raisons (tu n’as pas aimé le produit par exemple, et ta maman t’a appris que ce n’était pas bien de se plaindre quand on est invité quelque part), dis-le au brave community manager qui attend avec impatience ton chef d’œuvre !

Enfin, si tu es prêt à participer à d’autres opérations par la suite… Dis-le aussi, ton ami Bisounours community manager upgradera ton statut à « Ambassadeur de la marque ». Et ça, c’est la classe.

Pour conclure : tous les blogueurs sont différents, dans leurs attentes ou leur éthique. Il n’y a pas de recette miracle pour réussir sa RP, mais il y a des pièges à éviter pour qu’ils se sentent au moins respectés : c’est la condition sine qua non pour établir une relation dans la vie, c’est la même chose en ligne !

Et vous, quelles ont été vos pires expériences de la RP ? Je suis sûre que vous avez des perles !

L’illustration est un authentique Bisounours retouché avec talent par mes soins. J’ai raté ma vocation de graphiste.

A propos de l'auteur

Camille Gras

Camille Gras  (8 articles)

Consultante social media @Vecteurdimage, j'accompagne les marques et les institutions dans la gestion de leur e-reputation et dans la mise en oeuvre de leur stratégie de community management. Mes missions principales : créer la discussion avec les internautes, servir de médiateur entre la marque et les blogueurs pour favoriser leurs échanges dans un respect mutuel, ou encore proposer aux cibles de la marque des contenus attractifs et à forte valeur ajoutée ! J'écris moi-même sur différents blogs, personnels ou professionnels, depuis 2004 et j'aime à tester les nouveautés en matière de réseaux sociaux et à explorer leurs usages possibles. Je crois que c'est de la pratique active des réseaux sociaux que l'on tire l'expérience la plus formatrice !

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH