Article suivant


My Community Manager

25 novembre 2010

Je ne suis pas un Expert Médias Sociaux, juste un Gourou !

closeCet article a été publié il y a 3 ans 4 mois 23 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour.
Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

J’ai eu beau me retenir, je n’ai pas réussi,  tellement ce titre, un brin provocateur, collait parfaitement avec le sujet et le but de cet article. Car finalement, comme dans d’autres domaines, les médias sociaux permettent à beaucoup de personnes de parler et pour moi, c’est plutôt une bonne nouvelle. J’ai cru comprendre que la nature même des médias sociaux étaient le dialogue, l’échange, le débat, la communication et l’ouverture…  jetant au passage l’orgueil, la jalousie, le lobbying, et le nombrilisme aux oubliettes, bien que ces derniers soient largement répandus dans notre société actuelle.

Médias Sociaux = Liberté d’Expression ?

Que nenni … En France, les habitudes sont terriblement dures à perdre et certains professionnels du domaine des Social Médias ont bien compris que pour exister il fallait tacler son voisin à l’aide d’un petit billet assassin (histoire d’augmenter les pages vues…), remettre en cause le travail des autres (oui, en France quand on travaille, lorsque l’on entreprend c’est MAL) voire même décrire la bible du Social Média Français et en faire une religion, l’unique voie à suivre.  Au final, on a tendance à faire de rapides amalgames entre les personnes qui ont une bonne expérience d’un domaine, les personnes qui ont fait des études/des recherches, et ceux qui pensent pour et à la place des autres.

Désolé, mais c’est sans moi… enfin, si, j’ai de l’expérience dans divers domaines, mais non je n’ai pas fait d’études en Community Management ni en Réseaux sociaux, encore moins en psychologie. Comme ça, les choses sont claires ! Mais le plus important pour moi, c’est de ne pas berner les gens avec de beaux discours et en donnant des leçons à tour de bras. C’est juste de parler, sensibiliser et rendre accessible à tous un domaine qui n’est pas évident pour le commun des mortels et pas en faire un cours magistral.

Par exemple, en réfléchissant à comment un pure-player d’info locale (oui, oui une toute petite TPE) peut augmenter sa visibilité auprès de ses lecteurs.

C’est peut être pour ça que notre vieux pays est incapable de rivaliser avec les autres (dans le domaine des blogs, des réseaux sociaux…) car chacun veut une grosse part du gâteau et devenir plus influent que son voisin (si, si je vous jure même si on dit blogguer pour le plaisir, sans rien attendre en retour…)

Mais comment peut-on dire (ou faire croire) détenir la vérité sur des outils qui sont en constantes évolutions et qui sont au final façonnés (dans un but économique, non ? …) par SES créateurs selon les usages des internautes.

Comment peut-on affirmer que tel usage ou telle réponse est la bonne ? Qu’elle fonctionnera dans les prochaines situations ? Qu’il existe une seul et unique voie pour communiquer sur les réseaux sociaux ?

Alors où sont les Experts des Social Médias ? Les Consultants ? Les Gourous ? On se trompe peut être ?

Classification des Pros des Médias Sociaux

Car, dans le petit monde des pros des médias sociaux, on a 4 catégories d’intervenants (5, si je rajoute le stagiaire Community Manager):

Le Consultant/Spécialiste>>> Pas expert et n’ayant pas fait généralement d’études en Community Management (euh, ça n’existe pas, hein ?), il essaye d’apporter son savoir faire et de sensibiliser sur le sujet. Généralement, il est motivé par une passion « un peu » débordante… De plus, il tente de partager son travail et souhaite affiner ses connaissances avec les autres.

Wikipédia le définit de cette façon « Le consultant stricto sensu se contente de formuler des conseils : il fournit à son client des recommandations issues de l’expérience (la sienne et/ou celle de son entité d’appartenance), appuyées par un diagnostic de la situation. En pratique, il reste présent dans l’entreprise pour accompagner la mise en œuvre de ces recommandations, soit en tant que superviseur, soit en tant qu’acteur. Un spécialiste est une personne, diplômée ou non, qui a des connaissances théoriques et/ou pratiques dans un ou dans plusieurs domaines précis.»

L’homme de l’ombre >>> On ne le connait pas, on ne l’entend pas et pourtant ses compétences sont largement au dessus de la moyenne. Par choix dans la grande majorité des cas, son travail est caché et il ne recherche pas la « médiatisation ». Son expertise est souvent de grande qualité et sa technicité est très poussée. Moi, j’en connais un ^^

L’Expert >>> « L’expert n’est pas simplement celui qui sait, sur un champ délimité de savoir. Son expérience reconnue lui permet d’apporter une réponse argumentée à une demande d’expertise. Il faut le différencier du savant et aussi du spécialiste. » selon Wikipédia. Et là, aucune crainte, il est légitime et doit être une référence dans son domaine. Ce n’est donc pas un « wannabee » mais quelqu’un qui assume son titre. On peut donc lui faire une relative confiance quand à son partage sur les médias sociaux.

Il est donc un cran au dessus du Spécialiste par opposition, « il est attendu de l’expert qu’il s’exprime et qu’il prenne parti dans des débats ou des interrogations à sa portée. En plus d’une qualité de spécialiste, l’expert se définit donc comme l’homme apte à expliciter un jugement sur un sujet et à intervenir dans les débats qui le concernent. »

Mais être Expert ne signifie pas avoir carte blanche et oublier comment on en est arrivé là. Le problème est que sur les médias sociaux, celui qui parle trop se voit affublé de l’étiquette d’expert. Or nous ne le sommes pas tous et bien heureusement. Mais, à contrario, il n’est pas encore interdit de s’exprimer et d’émettre un point de vue différent de celui des « Gourous » du Web. Car, petit que je suis, je n’ai pas toujours la même vision et surtout je ne suis pas forcément d’accord avec les propos avancés mais l’opposition fait peur en France.

Car, oui, si aux Etats-Unis, les « Gourous Social Médias » sont légions, nous en avons aussi quelques uns en France. Eux-mêmes qui prêchent la « bonne parole » unique et qui ne supportent pas que l’on parle d’une manière différente à la leur. Euh, je n’ai pas déjà écrit que les Médias Sociaux, c’était le partage, l’échange et la prise de parole de chaque individu … Alors soit …

Le fameux Gourou >>> On peut lire sur Wikipédia qu’ « Un gourou désigne communément en Occident un maître à penser, ou plus généralement une personne qui réunit des adeptes.

Ce terme peut prendre plusieurs définitions :

Mais pour éviter de se faire appeler Gourou (en France ce terme est péjoratif du fait de la proximité des mouvements sectaires), il est donc préférable, également, d’éviter de se présenter comme un  « Expert ». Tout cela, par « modestie » et pour essayer d’imposer, sans retour de manivelles, sa patte sur l’univers tellement grand du web et des médias sociaux. Et cela fonctionne plutôt bien, car du coup, le « il n’y a que moi qui… » permet aux Gourous de tacler gentiment l’autre qui serait tenter d’apporter une vision différente, moins élitiste et plus accessible.

N’ayez crainte, la cour de récréation est grande et chacun a sa place !

Au final, le gâteau est grand et les « Social Medias Stratégies » n’en sont qu’à leurs balbutiements, c’est pourquoi je pense qu’il n’est pas adapté, à l’heure actuelle, d’avoir une pensée unique, un seul concept. Chaque stratégie est unique et celle qui marche pour X ne marchera peut être pas pour Y. Je suis persuadé aussi qu’il n’est pas possible d’adresser le même discours « un poil incompréhensible » à un DirCo du Cac 40 qu’à un patron d’une TPE du Centre de la France, non ?

Il me semble nécessaire qu’il faut parler plus et mieux des Médias Sociaux car c’est par cette voie que chaque entreprise, petite ou grande, intégrera les enjeux et pourra participer au développement de son « E-mage ».

Que dire de plus, à part si, qu’afficher sa réflexion sur un blog, optimiser un titre en vue d’un meilleur référencement, partager ses articles sur les réseaux sociaux et être un brin provocateur  ne sont ils pas des bonnes pistes pour développer son Personnal Branding et s’assurer un maximum d’audience.

C’était le but de cet article « provoc », le tout est de le reconnaître, de l’accepter… chose que je fais. La seul différence, je ne suis ni Expert et encore moins Gourou ! Car je ne suis même pas certain que cet article sera partagé … allez sviouplait …. !



A propos de l'auteur

Guillaume Sagnes
Guillaume Sagnes
Passionné par la communication digitale et après 8 ans passés sur le terrain dans des fonctions commerciales, je suis aujourd'hui dirigeant de l'Agence Socializy et Consultant en Stratégie de Communication Digitale & StreetMarketing. Socializy est une agence conseil en communication digitale à Dijon et spécialisée dans la mise en place de stratégie digitale, le positionnement des entreprises sur les réseaux sociaux et la création d'opération de marketing alternatif (streetmarketing et guérilla marketing). Notre agence veille également sur les nouvelles tendances du marketing digital comme le ROPO et le SOLOMO. Je suis également formateur à l'IUT Infocom de Besançon depuis 2011 et à la CCI du Jura. Barcampeur, Blogueur, Buveur de café








 
 

 
menunestlé

Comment Nestlé rencontre sa communauté IRL

Construire une communauté, lier des liens très forts, discuter avec elle pendant des heures, prendre soin d’elle, écouter ses besoins, ses envies… Cela ressemble à une relation amoureuse à distance mais sans la...
par Samya Ihammouine
2

 
 
community management Chine

10 choses à savoir pour faire du community management en Chine

Cet article a été publié il y a 4 mois 20 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Savez vous quels sont les grandes différences entre le community man...
par Olivier Verot
9

 
 
roi

Le ROI doit-il toujours être votre priorité ?

Cet article a été publié il y a 6 mois 3 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées. Quand on est un professionnel du marketing et que l’on cherche à in...
par Thomas Gouritin
10

 




17 commentaires


 
 

  1. Tu es un peu trop modeste ;) Article de qualité, donc je partage!
    Quant au fond de ce billet, je le plussoies. Et j’ose espérer voir les “grands”, se croyant être des dieux des réseaux sociaux, lire ce texte et suivre ton conseil avec humilité.
    Et tu as raison de répéter que chacun peut apporter sa pierre à l’édifice, en donnant son avis. C’est dans l’intérêt de tous.


  2. Ce qui est clairement intéressant, c’est que après presque 1 an d’existence, on en soit encore au même point du débat. Et je trouve que ton initiative “provocatrice” est plutôt la bienvenue. Mais permet moi de l’être encore plus que toi, en mettant en avant le fait que entre l’orthodoxie ambiante et les nouveaux entrants dans le marché social on assiste de plus en plus à une guerre de clocher symbolique, sinon un guerre de cours de récrée de CM2. En effet, on a souvent l’impression que les “vieux” n’aiment pas être contester sur leurs échelles de valeurs par les “jeunes”, et que ceux qui était là avant que l’on appelle ça du CM, au lieu de transmettre et d’être une relai de savoir, s’arqueboutent sur leurs près carrés. Ce qui est dommage car justement le sujet est assez neuf pour mériter de longs débats et des échanges plus ou moins vifs. Je pense qu’en la matière, hormis peut être certains pionniers, personne ne possède encore la vérité absolue.


  3. Merci Mikael, et comme le dit Olivier, c’est un peu la cours de récréation. J’ai d’ailleurs hésité à faire la comparaison avec les clans des forts… Vous vous souvenez en CM2, c’est eux les plus forts, c’est eux les meilleurs etcetc…
    Ce qui me dérange, c’est que l’on a tendance à changer sa veste rapidement un jour expert parce que ça nous arrange, le lendemain surtout pas Expert car c’est mal vue !
    Mais celui qui se présente Expert, il n’est pas forcément expert à mes yeux et vice versa !


  4. Bonjour bonjour, en effet le débat est sans fin. Si je peux apporter ma pierre à l’édiffice : il y a tout de même des gens qui ont fait des études de communication multimédia, voire écrivent des thèses sur les interactions online (je pense par exemple à Lucile Merra). Donc il y a tout de même des gens plus spécialisés que d’autres ! Après je suis d’accord avec toi sur le côté expérimental du métier (de communicant en général) mais il y a tout de même des méthodes que l’on peut appliquer au online ou au offline..
    .Autre chose, ça me fait quand même assez rigoler aussi le cliché qui consiste à dire que le “social media” c’est nouveau. Ca vous dit quelque chose les forums ? Vous connaissez IRC ? Usenet ? Parce que c’est pas vraiment, vraiment nouveau quand même hein :)
    Alors c’est vrai que ces derniers temps les outils se sont multipliés, les usages développés, en même temps que la technologie et que l’ADSL a battu la campagne.
    Cependant, il faiut tout de même souligner qu’il y a des personnes qui travaillent sur le net et la com depuis plus de 10 ans et qui peuvent tout à fait être considérés comme des experts, de manière tout à fait légitime. cela n’empêchant pas d’être humble…!
    Pour moi un expert est identifiable avec ses expériences et leur diversité, bien plus que par ses études ou ce qu’il raconte sur son blogue…


    • On est bien d’accord. Mais ce qui est nouveau c’est le CM, qui pour moi reste un mauvais terme. Après, que certains travaillent depuis longtemps sur les interactions sur le web, ouf tu me rassures, on est pas les seuls ;) Mais quand tu vois l’exemple de PublicisNet, fleurons des agences françaises en matière de 2.0 qui s’aperçoit il y a un mois qu’il faudrait communiquer sur Twitter et Facebook, tu es en droit de t’interroger sur ces fameux “experts”. Et pour être encore plus provoc (décidément), les “experts” ne sont pas forcément les plus expérimentés ou ceux qui sont dans le web depuis 1000 ans. Les récentes échecs de certaines agences en la matière tendent d’ailleurs à le prouver.

      En marge de mon activité professionnelle, je donne aussi des cours sur la question dans des écoles de commerce. Je me considère d’ailleurs comme un vieux car j’ai connu les ancêtres que tu sites comme les forums à l’époque où tu avis un modemn 56k et aol en moteur de recherche ^^… Pour moi le CM est loin d’être récent, bien au contraire. Mais la relative confusion autour du sujet en fait un sujet récent (hélas, sans doute, mais le constat est là).
      Et puis on pourrait débattre des heures sur la notion d’expertise, mais théoriquement et par définition, le mot expert est un mot galvaudé. Et en communication, plus que partout, il n’y a pas vraiment d’expert mais des au contraire des gens plus ou moins expérimentés (d’ailleurs à expertise je préfère le terme expérience).


      • Je pense que tu confonds Publicis Net et Publicis Groupe. Le compte Twitter de Publicis Net étant très animé et depuis pas mal de temps. Celui de Publicis Groupe est un compte corporate et donc tu n’y trouveras pas forcément du contenu sur le marché du Social Media, mais du contenu Corporate…
        Pour moi le terme CM est juste un nouveau terme marketing et anglicisant pour dire modérateur ou hotliner…Rien de nouveau non plus à l’horizon.


        • Non je confonds pas. Je dois pas suivre alors le même publicis net car certes le compte existe depuis un moment mais l’animation forte est récente. Et j’ai beau relire leur tweet, je cherche toujours du contenu, a part savoir ce qu’à dit un chef de projet sur un client ;)


          • Olivier, il y a différentes façons d’animer une page Twitter et en effet…de sources proches du dossier je sais que Publicis Net a recruté qqn pour s’occuper quasi exclusivement de ce fil Twitter. Leur but étant de faire connaitre leur entreprise, il mettent en avant des petites phrases drôles etc. Sur leur page Facebook tu peux également voir des interview des membres de l’entreprise, une manière intéressante je trouve de faire connaitre les métiers de l’agence…


  5. Bonne critique sur les pratiques typiquement Française.
    A mon goût, c’est pas assez violent :D

    Il y’a une chose très importante dans la notion de Gourou. Il s’agit d’une référence ouverte, accessible qui partage, échange et guide. Mais c’est aussi une personne qui à acquis sa notoriété par le contenu, les échanges et les débats qu’il a eu. Tous sa dans une grande humilité et sans être influencer tous le temps par l’argent. Tara Hunt qui à écris le livre sur “l’effet Whuffie” est un parfaite exemple :)
    Le problème c’est qu’en France, il y’a vraiment des maitres à pensé. Mais ceux-ci connaissent tellement bien les réactions Française qu’il se cache. Heureusement, tous le monde n’est pas comme sa. Mais plus vous accédez au haute sphère du web et à l’élite, plus vous vous rendez compte que les gens sont tous guidé par le fric, la notoriété et des égaux surdimentionner.


  6. @Lucile >>> Je suis bien d’accord avec toi, que les vrais experts ne sont pas forcément ceux que l’on voit. Et comme je l’écrit, ceux qui font des thèses et passent plusieurs années à étudier ces domaines sont légitimes.
    Par contre, c’est ce côté “j’ai la parole sainte” qui me dérange, d’autant plus sur un secteur qui évolue plus vite que notre réflexion.
    Je ne suis pas contre les experts, juste contre ceux qui un jour le sont et le lendemain ne le sont plus. Chose qui a tendance à décrédibiliser le travail qu’ils font.

    Je suis d’accord avec toi également que l’expérience prime mais est-il utile, du fait de cette expérience, de donner une voie unique à suivre, une seule solution miracle ? J’en doute !


    • Justement un expert de qualité ne donnera jamais de solutions toutes faites : sinon comment il gagne sa vie en conseillant les gens sur-mesure ?
      Moi je suis un peu contre les gens qui écrivent des choses et les dénoncent en ne donnant pas d’exemple précis, ni de solution. Je t’invite à lire l’excellent blog de Cyroul sur le même sujet mais avec un peu plus de clés pour aider à choisir si un expert est de qualité ou s’il se branle la nouille.


  7. Salamandre

    Bonjour,
    Merci pour ce genre d’article qui remet un peu d’humilité et de simplicité au coeur du débat. J’ajouterais aussi qu’on peut avoir + de 25 ans ne pas être un pur produit internet et faire ce nouveau job de CM avec beaucoup de passion, d’envie, et de GBS (Gros bon Sens). J’apprends tous les jours et je trouve cela passionnant; Le mieux étant de réussir à expliquer cela aux PME/TPE et de le mettre en place dans les entreprises.
    Une certaine maturité, du recul et un grain de génération Y permet sans devenir un EXPERT (ça veut dire quoi aujourd’hui ????) de faire du bon travail et d’aider modestement mais concrètement des patrons de société à apprivoiser et à ne plus avoir peur des réseaux. Enfin moi je dis cela je dis rien …


  8. Bonjour;

    Je ne sais pas de qui vous parlez, mais il en prend pour son grade.

    En tout cas, klick est une super agence australienne et cette vidéo virale est trés cool, je trouve çà dommage de pas en parler un peu plus. C’est un peu le même principe qu’Expectra et son fake CM en fait. L’humour et l’autodérision peuvent être une bonne stratégie de viralisation (quand le contenu est drôle, s’entend)

    Moi, j’aime bien cette vidéo aussi : http://cinnamonpants.com/blog/2007/10/10/video-new-media-douchebags-in-plain-english/


  9. Jst

    Bonjour,

    Je me permets de commenter ce post qui date de novembre mais il est tellement emprunt de vérité. En effet, j’ai commencé dans le web depuis 2ans à peine. Un de mes professeur nous a conseillé de suivre des “bloggueurs incontournables du web français”.
    Les premières fois, je me suis dit que ces types se tiraient une balle dans le pied en critiquant un secteur dont ils font partie. Mais comme souligne l’article, c’est pour mieux se mettre en avant eux-même. Les autres sont des escrocs, moi je détiens la vérité. Certes le contenu de certains de ces blogs sont intéressants mais ils gagneraient en humilité et s’allègeraient de 20% sans ces billets destinés à critiquer les autres.

    Merci encore pour cet article !


  10. Excellent article qui rejoins assez un billet que j’ai écris il y a quelque temps : http://goo.gl/X5UwF je t’invite à le lire et à me donner ton avis dessus :)


 
 



Laisser un commentaire


Votre nom


Votre email


Votre site web

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>