[ITW] Retour d’expérience sur le Mastère CM à l’ESC Toulouse

closeCet article a été publié il y a 4 ans 5 mois 5 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Vous êtes nombreux à nous demander des conseils en matière de formation Community Management. Nous avons donc décidé de rencontrer Julia Perrot, une ancienne étudiante de notre partenaire l’ESC Toulouse, qui propose un Mastère Community Management sur Paris et Toulouse. Grâce à cet échange, vous pourrez aisément vous rendre compte de la qualité et de la pertinence de l’enseignement dispensé par cette école.

  • MyCM: Quel est votre background ? D’où venez-vous ?

J.P.: N’ayant pas de projet professionnel clairement défini après le baccalauréat, j’ai dans un premier temps intégré une Classe Préparatoire Littéraire (Hypokhâgne), avant de rejoindre l’année suivante la faculté de droit où j’ai obtenu en deux ans une Licence en Droit Privé (option droit des entreprises).

A la suite de l’obtention de ma licence, j’ai décidé de présenter les concours d’entrée des ESC afin de me doter de connaissances en Gestion et en Management des entreprises. Admises dans plusieurs écoles, j’ai alors fais le choix d’intégrer Toulouse Business School. Très rapidement, j’ai ressenti un certain attrait pour les métiers de la Communication et du Marketing, c’est donc naturellement que j’ai opté pour ces modules optionnels à Toulouse Business School, sur les campus de Toulouse et Barcelone. Après avoir effectué mon stage de fin d’études, j’ai validé en juin 2012, le Master in Management (Parcours Grande Ecole).

  • MyCM: Pourquoi vouloir travailler dans le Community Management ? Qu’est-ce qui vous attire ?

J.P.: Lors de mon stage de fin d’études au sein du service Marketing et Communication du Disney Village, de Disneyland Paris, j’ai réellement pris conscience de l’importance du Marketing Digital, et du Community Management, dans l’élaboration d’une stratégie de Communication globale. Les médias sociaux étant aujourd’hui un levier incontournable pour les entreprises, il est donc absolument nécessaire de les connaitre et de les maitriser pour savoir comment développer mais également gérer sa E-réputation. C’est en grande partie pour cette raison que j’ai souhaité compléter ma formation initiale, davantage axée Marketing Offline, en intégrant le MSc Community Management. Même si je ne me suis pas dirigée dès le départ vers le domaine des nouvelles technologies, j’ai toujours apprécié ce dernier. J’ai notamment exercé les fonctions de tutrice informatique à l’Université d’Auvergne lors de ma dernière année en Faculté de Droit. D’autre part, j’apprécie le fait de devoir être sans cesse à l’écoute des évolutions du Web.

  • MyCM: Sur quels critères avez-vous choisi votre formation ? L’offre française vous parait-elle adaptée ?

J.P.: Le Community Management étant profondément lié au développement du Web 2.0 et des réseaux sociaux, il s’agit là d’un domaine encore très récent. Il est de ce fait logique que l’offre française ne soit pas totalement adaptée pour le moment. Les formations proposées sur l’ensemble du territoire sont donc peu nombreuses mais surtout de qualités inégales (il est possible de trouver des formations sur 3 jours comme de 18 mois). Néanmoins, les entreprises ayant pris conscience des enjeux du community management et de la nécessité d’engager du personnel qualifié, Il est certain que les offres vont se multiplier dès les prochaines rentrées.

En ce qui me concerne, je recherchais avant tout une formation de qualité, qui puisse réellement répondre à mes besoins, à savoir compléter ma formation initiale de manière efficace. Le MSc Community Management de Toulouse Business School était en parfait accord avec cette description. Le rythme de la formation théorique qui permet de bénéficier parallèlement d’une expérience en entreprise, le contenu des cours ainsi que la renommée de l’école m’ont donc naturellement poussée à postuler à ce Mastère.

  • MyCM: Quelle est la valeur ajoutée/points forts de l’ESC Toulouse ?

J.P.: La triple accréditation internationale AMBA, AACSB et EQUIS détenue par le Groupe ESC Toulouse atteste tout d’abord d’une qualité de formation, notamment par la pertinence des intervenants sollicités. Par ailleurs, cette formation est accréditée par la  Conférence française des Grandes Ecoles.

Dans un second temps, la diversité des cours proposés est l’un des atouts majeurs de cette formation. Le Community Management est bien sûr au centre de ces derniers, mais ils incluent également tout ce qui touche à l’élaboration et à la mise en œuvre d’une stratégie de Communication Digitale, ainsi qu’à la gestion de l’E-réputation d’une marque. Tous les aspects du Marketing Digital sont donc abordés que ce soit par le biais de cours théoriques ou de cas pratiques.

D’autre part, le rythme alterné proposé sur 15 mois peut paraitre long au premier abord, mais constitue véritablement un plus car il permet d’acquérir et de développer une expérience professionnelle suffisamment longue.

Je pense que tous les points énumérés font du MSc Community Management de Toulouse Busines School, une formation de haut niveau dont l’excellence académique est bien réelle.

  • MyCM: Y a-t-il des points à améliorer ?

J.P.: Je crois qu’il serait intéressant d’avoir la possibilité de suivre des modules dans des universités étrangères ou sur d’autres Campus de Toulouse Business School (Barcelone, Casablanca, Paris).

La mise en place d’un séminaire de quelques jours sur un aspect précis du Community Management pourrait également être un plus pour la cohésion des étudiants du MSc.

L’appellation de la formation peut aussi s’avérer un handicap. En effet, le MSc Community Management ne traite pas uniquement de la gestion de communauté et touche au Marketing Digital de manière globale. Je trouve donc dommage que ce terme puisse faire penser aux étudiants que les cours ne seront axés que sur le Community Management alors que la formation apporte beaucoup plus que cela et ne permet donc pas uniquement d’exercer les fonctions de Community Manager.

Pour résumer, le contenu de ce mastère peut encore être amélioré, comme toute formation, mais il est important de rappeler que celui-ci n’en est qu’à sa première année. Je ne doute pas qu’il évoluera constamment et deviendra une formation de référence.

  • MyCM: Que pensez-vous des intervenants et les enseignants ? Sont-ils à la hauteur de vos ambitions ?

J.P.: Les intervenants et enseignants sont pour la plupart des experts reconnus dans leur domaine. A titre d’exemple, qui mieux que Monsieur Jean-Paul CRENN, Rédacteur du V.A.D.OR, aurait-pu nous parler du E-Commerce ? Ou encore, comment ne pas apprécier le fait que le Fondateur de Scoop It, Monsieur Marc ROUGIER, vienne nous présenter la Curation? Il est donc plus qu’agréable de se retrouver face à des personnes dont les compétences et connaissances ne peuvent être remises en cause. L’expérience mise en avant par les intervenants, mais aussi par les enseignants, est riche en termes d’apports et il s’agit là d’un point non négligeable.

Il est, de plus, important de noter la disponibilité constante du corps enseignant envers les étudiants du Mastère. Tous les enseignants restent à notre écoute et sont toujours disponibles pour nous guider. Il est donc appréciable de savoir que l’on peut les solliciter sans soucis si l’on a des questions à propos des cours théoriques ou des cas pratiques abordés.

  • MyCM: Quels sont les cas pratiques abordés ? Quels outils proposés pour mettre en pratique la théorie ?

J.P.: Lors du déroulement de chaque module, des cas pratiques sont soumis aux étudiants et nous permettent ainsi de mettre en pratique les connaissances acquises récemment. Ces derniers font partie intégrante du déroulement du Mastère.

Dans un second temps, des « Ateliers Stratégiques » sont mis en place au cours de la formation. Leur but est de faire plancher tous les élèves du MSc sur un même sujet, puis de présenter les résultats de ces recherches à des professionnels lors d’une soirée/conférence. A titre d’exemple, le prochain atelier traitera de l’utilité du Web Social pour le développement d’une Stratégie B2B.

Les Missions Opérationnelles, quant à elles, permettent également une mise en œuvre des cours théoriques dans une situation réelle, mais avec une orientation professionnelle plus développée. Plusieurs étudiants sont alors répartis dans des entreprises tout au long de l’année et doivent effectuer des missions pour ces dernières. Il peut s’agir de conseil stratégique ou de développement et de mise en place d’outils au sein de l’entreprise.

  • MyCM: Y a t-il un stage en entreprise ? Où travaillez-vous et quelles sont vos missions ?

J.P.: Chaque étudiant doit au minimum effectuer un stage d’une durée de 4 à 6 mois en entreprise au cours de la formation. Le Mastère nous permettant de consolider nos connaissances en vue d’un objectif avant tout professionnel, cette condition me semble tout à fait logique.

En ce qui me concerne, j’effectue actuellement un stage et une mission opérationnelle au sein de l’entreprise Campus-Channel. Ayant vu le jour récemment, cette entreprise permet la rencontre en direct entre Grandes Ecoles et étudiants via le site Internet Campus-Channel.com. Dans le cadre de la mission opérationnelle, mon objectif est de développer une stratégie cohérente de présence globale de la marque sur les médias sociaux. J’effectue également des actions de Community Management et de Marketing Digital dans le cadre du stage.

J’espère néanmoins pouvoir effectuer un deuxième stage dès le mois de juillet, afin d’exercer les fonctions auxquelles j’aimerais me consacrer dans le cadre d’un premier emploi (cf. Chef de projet Marketing Digital).

  • MyCM: Pourquoi cette formation ?

J.P.: Bien que beaucoup semblent le prétendre, on ne s’improvise pas Community Manager. Il est facile d’utiliser Twitter et Facebook de manière personnelle, mais il est beaucoup plus compliqué de savoir pourquoi et comment utiliser efficacement ces plateformes dans le but de développer la notoriété et l’E-réputation d’une marque.

Ce Mastère, qui constitue une véritable valeur ajoutée à la formation ou expérience précédente, va  répondre de manière positive à ces enjeux si importants pour les entreprises.

Le MSc s’adresse donc à toutes les personnes qui veulent développer leurs compétences en Web Marketing et Community Management, qu’ils s’agissent d’étudiants désirant compléter leur cursus, ou de professionnels ayant besoin d’améliorer leurs compétences dans ce domaine. Dans mon cas, c’est une solution adéquate pour compléter et développer mes connaissances et me permettre ainsi d’avoir une vision 360 du Marketing (Online/Offline).

  • MyCM: Quels conseils donneriez-vous aux étudiants qui veulent faire  une formation en CM ?

J.P.: Selon moi, un bon Community Manager est avant tout quelqu’un de curieux, qui est toujours à l’affut des nouveautés, voire même qui a un temps d’avance sur les autres. Il est donc essentiel de toujours s’intéresser, rester à l’écoute et faire beaucoup de veille.

Si le Community Management vous plait réellement n’hésitez pas à rencontrer des professionnels et étudiants de ce domaine, ils pourront vous conseiller et surtout vous agrandirez votre réseau. Il faut donc également avoir un excellent relationnel.

Un dernier conseil qui peut paraitre anodin, il est absolument nécessaire d’avoir une orthographe irréprochable et de toujours rester professionnel. Le Community Manager représente une marque / une entreprise, s’il commet une erreur ce n’est pas lui mais l’entreprise qui en subira les conséquences.

  • MyCM: Selon vous quel est l’avenir du CM ?

J.P.: Même si le Community Management est perçu aujourd’hui comme une fonction à la mode, et que de nombreuses entreprises veulent embaucher leur propre Community Manager, je ne pense pas que le métier en tant que tel perdurera. Il fera, selon moi, l’objet d’une internalisation dans la stratégie digitale de l’entreprise. Ainsi, le Community Manager d’aujourd’hui sera le Responsable Communication de demain, et devra être capable d’établir une stratégie de Community Management intégrée dans une stratégie de Communication générale.

D’autre part, l’avenir du Community Manager est en majeure partie lié aux évolutions des Medias Sociaux et des Nouvelles Technologies de manière globale. Il est donc quasiment impossible de définir clairement comment tout cela va évoluer.

Cependant, la priorité reste aujourd’hui de faire comprendre aux entreprises encore frileuses, et surtout trop nombreuses, qu’elles ne doivent plus avoir peur… du Community Manager !

 

A propos de l'auteur

Ibrahim-Yves

Ibrahim-Yves  (11 articles)

Co-fondateur du site My Community Manager. Passionné du web et de la conception de sites, je me suis découvert une nouvelle passion pour Wordpress. Même si je suis entouré de CM, je reste très très peu soucieux de mon e-réputation et de tout ce qu'elle entraîne comme stress et dépendance... ;-) A part ça, je suis en charge du développement et des partenariats sur MyCM, je vous le dis au cas où...

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH

ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT