Le guide de survie des restaurateurs sur les réseaux sociaux

Aujourd’hui, la plupart des restaurants possèdent leur propre site Internet et sont cités sur les portails et guides en ligne. Mais combien construisent une vraie stratégie de visibilité sur les médias sociaux ? Peu nombreux sont les restaurateurs qui s’investissent réellement sur Internet. Pourtant quelques heures par semaine de promotion sur les réseaux sociaux peuvent apporter une forte visibilité.

Restaurants médias sociaux

1 Commencer par combattre les idées reçues

Avant même d’apporter des solutions concrètes aux restaurateurs, nous devrions commencer par vaincre les réticences en tordant le coup à quelques idées reçues encore tenaces.

  • Il faut être expert pour utiliser les réseaux sociaux : se servir des réseaux sociaux à titre professionnel ne demande pas de compétences informatiques particulières. Vous pouvez donc vous-même créer une page sur Facebook, un compte sur Twitter et Google Plus et publier des statuts ou des photographies. Des aides en ligne, des formations à la journée (prises en charge le plus souvent par les OPCA) permettent de s’améliorer et comprendre les subtilités du community management.
  • Communiquer sur les réseaux sociaux coûte cher : la création d’une page est gratuite sur l’immense majorité des réseaux sociaux. Il est aussi possible de lancer soi-même une campagne publicitaire à des budgets raisonnables. Facebook, par exemple, permet de lancer une campagne publicitaire pour acquérir de nouveaux fans à partir d’un euro par jour.
  • Animer ses réseaux sociaux prend trop de temps : quelques heures par semaine suffisent pour animer ses principaux réseaux sociaux et obtenir déjà des retombées concrètes. Des outils existent pour programmer à l’avance ses publications et les publier en même temps sur toutes ses pages.

Les médias sociaux constituent bien une solution de communication accessible à tous les restaurateurs, qu’ils disposent ou non de budgets publicitaires, qu’ils tiennent une table étoilée ou une brasserie de quartier, qu’ils ouvrent midi et soir ou uniquement pour le déjeuner.

2 Choisir les réseaux sociaux les plus pertinents

Le moment est venu de sélectionner les réseaux sociaux les plus pertinents pour son restaurant. Nous pourrions les classer en deux catégories : ceux dont on ne peut pas se passer et ceux qui apportent un plus à certains types d’établissements.

 Une présence incontournable sur deux réseaux sociaux

Deux réseaux sociaux se révèlent tout simplement incontournables pour tous les restaurants : Facebook et Google Plus.

  • Facebook, avec ses 26 millions d’utilisateurs de plus de 18 ans en octobre 2014 est tout simplement incontournable par l’audience qu’il apporte. Sa facilité d’utilisation le rend accessible au plus grand nombre. Vous pouvez d’ores et déjà créer votre page : www.facebook.com/pages/create/
  • Les pages d’entreprises Google Local, rebaptisées depuis quelques mois Google My Business, s’avèrent tout simplement incontournables pour une seule et bonne raison : référencées sur Google Maps, elles peuvent ressortir en première page de Google pour des  expressions clés tapées par les internautes comme “restaurant Paris”. Lancez-vous en vous rendant à l’adresse suivante : www.google.com/business/

L’un par son audience interne, l’autre grâce à la visibilité qu’il apporte sur le premier moteur de recherche français, Facebook et Google My Business sont certainement les deux réseaux qui comptent le plus pour un restaurant.

cafe maritime bordeaux

Le Café Maritime, brasserie sur Bordeaux, compte près de 850 fans sur Facebook :
une belle performance pour une page créée et gérée directement par le restaurateur !

Une visibilité complémentaire sur d’autres réseaux sociaux

Si Facebook et Google Plus sont incontournables, d’autres réseaux sociaux peuvent aussi être intégrés à une stratégie de communication digitale.

  • Twitter est particulièrement indiqué pour les restaurants qui accueillent le midi une clientèle d’employés de bureaux. Connectés sur leurs smartphones, ils pourront lire vos publications en temps réel.
  • Instagram et Pinterest peuvent être utilisés par les restaurants qui organisent régulièrement des soirées, qui possèdent un cadre d’exception et/ou qui apportent un soin particulier à la présentation de leurs assiettes. Attention : de belles images sont indispensables pour être crédible sur ces réseaux.
  • Youtube et Dailymotion peuvent aussi répondre aux attentes des restaurants qui organisent régulièrement des manifestations festives : une vidéo en dit autant, et parfois bien plus, qu’une photographie !

Il ne s’agit pas pour autant de multiplier les points de contacts, surtout quand on débute, au risque de ne plus pouvoir animer et suivre correctement chaque compte.

3 Publier le contenu attendu par sa clientèle

Selon le positionnement de votre restaurant et votre clientèle, vous ne posterez pas les mêmes publications. Une brasserie, un restaurant où déjeune le midi de nombreux salariés des environs devrait utiliser des réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter pour partager ses plats du jour. Les fans pourraient très bien réserver avec un simple commentaire ou un tweet, plus pratique que de décrocher son téléphone et composer le numéro du restaurant quand on travaille en open-space  : grâce aux notifications, le restaurateur serait averti sur son smartphone en temps réel des nouvelles interactions.

Les établissements qui soignent particulièrement leur cadre ou qui organisent régulièrement des événements festifs doivent aussi communiquer par l’image et la vidéo. Pour l’image, Instagram semble tout simplement incontournable. Vous pourriez aussi faire un tour sur Pinterest qui permet d’épingler des photos depuis une page web et ainsi renvoyer facilement vers votre site web. Une chaîne Youtube peut être pertinente si vous réalisez des vidéos de qualité. Vine ou Instagram, avec leurs clips courts réalisés via un smartphone, sont conseillés à celles et ceux qui n’auront pas le temps de retravailler leur vidéo.

Vous posterez ainsi, par exemple, un album photo de votre dernière soirée sur Facebook et sur votre page Google My Business, vous partagerez ce lien sur Twitter, et vous sélectionnerez quelques images parmi les plus réussies pour votre compte Instagram ou Pinterest. Quand vous parlerez de vos nouveaux plats, des changements de décoration de votre salle ou terrasse, vous renforcerez l’impact de votre publication par une image, éventuellement un clip posté sur Vine.

 ballsrestaurantLe premier restaurant de boulettes sur Paris, Balls Restaurant, s’offre une véritable
success story sur Instagram, avec une communauté de près de 1300 followers.

 

Impliquez vos salariés, vos cuisiniers ou vos serveurs. Vous possédez certainement dans votre équipe de vrais communicants, des photographes ou vidéastes amateurs de talent, qui apprécieront de participer et d’être force de proposition sur un projet tel que celui-ci.

4 Donner la parole à ses communautés

Pour faire vivre une page Facebook, un compte Instagram ou tout autre espace sur un réseau social, vous devez impliquer vos fans et leur donner la parole. On entre ici au coeur du métier de community manager. Si cet article n’a pas pour vocation de transformer un restaurateur en pro de la communication digitale, il offre quelques pistes de réflexion.

  • Laissez les internautes choisir vos nouveaux plats : vous souhaitez ajouter un plat à votre carte ? Réalisez un album photo des différents nouveaux plats potentiels et demandez à vos fans de voter pour leur plat préféré en cliquant sur J’aime. Celui qui obtiendra le plus de votes sera ajouté à la carte.
  • Lancez-leur des challenges ou des défis : le restaurant An Nam a ainsi lancé un challenge à ses 1170 fans, en postant le message suivant : Des cours de cuisine donnés par notre chef Samuel Nguyen ça vous dit ?? ( plus de 300 j’aime ou commentaires et on considère que la réponse est OUI…;-)). La publication a obtenu à ce jour plus de 200 interactions, pour une communauté de moins de 1200 fans à ce jour.
  • Proposez-leur des concours créatifs : les internautes peuvent être impliqués en contribuant au développement de votre offre ou de votre communication. Demandez-leur de poster des photographies de plats dégustés chez vous, ou invitez-les à vous proposer leurs propres recettes, la meilleure étant retenue pour votre carte. Des internautes seraient fiers de voir à votre menu une salade portant leur nom. Vous pouvez vous engager dans une démarche incitative, en décidant par exemple pendant une semaine d’offrir un café à chaque internaute qui publiera une photo de votre établissement sur Instagram en taguant votre propre compte !

 

restaurant an Nam
Le restaurant An Nam à Vitrolles possède un engagement fort de ses fans sur sa page Facebook  :
certains publications génèrent ainsi plus de 200 interactions

5 Promouvoir ses réseaux sociaux dans son restaurant

La promotion d’une page Facebook, d’un compte Twitter ou Instagram se déroule aussi en restaurant, à l’heure du déjeuner comme à celle du dîner.

Vous pourriez commencer par ajouter sur vos cartes de visites et prospectus, en plus de votre site Internet, le lien direct vers votre page Facebook avec une URL optimisée, plus facile à mémoriser. Pour en obtenir une, rendez-vous sur https://www.facebook.com/username.

Présenter sa page Facebook sur les sous-mains constitue un autre levier pour élargir sa communauté de fans. Les clients, presque tous équipés d’un smartphone posé le plus souvent sur la table, pourront ainsi patienter en visitant la page Facebook, à laquelle ils accèdent en tapant l’URL ou via un QR Code.

Les serveurs peuvent aussi devenir les ambassadeurs des comptes sociaux du restaurant. Au moment de l’addition, ils peuvent rappeler aux clients les avantages à suivre la page Facebook : être avertis des prochains événements, du plat du jour, des nouveaux plats ou d’un changement de carte…

6 Découvrez des outils pour gagner du temps

Des outils performants de “management social” permettent de gagner un temps précieux dans la gestion de vos comptes. Vous pouvez ainsi programmer à l’avance les publications annonçant vos plats du jour ou assurant la promotion d’une soirée à venir, et les publier simultanément sur plusieurs réseaux.

Parmi ceux-ci, BufferApp, certainement l’un des plus ergonomiques et faciles à prendre en main, permet de planifier à l’avance un calendrier de publication. Il s’avère précieux pour envoyer tous les jours une publication à heure fixe, présentant par exemple le plat du jour. Vous pouvez aussi personnaliser l’heure d’envoi d’une seule publication, pour partager une information épisodique. Avec un compte gratuit, vous pouvez planifier jusqu’à dix publications. Hootsuite offre des prestations similaires et est aussi disponible gratuitement.

À vous de jouer !

Vous possédez maintenant toutes les cartes en main pour annoncer et promouvoir votre établissement sur les grands réseaux sociaux ! En déployant une stratégie de visibilité progressive, réseau après réseau, et en constatant les résultats enregistrés, vous serez en mesure demain d’intégrer pleinement Facebook, Google My Business et consorts dans votre communication en ligne, au même titre que votre site Internet.

A propos de l'auteur

Benjamin Thiers

Benjamin Thiers  (19 articles)

Responsable du Search Engine Marketing du site SeFaireAider.com, j'ai commencé à travailler dans le référencement naturel en 2003. Je suis fasciné par le formidable terrain de jeu que représente le marketing digital, en évolution permanente. Auteur des livres Digitalisez votre marque et Ce que Google veut, tous deux aux éditions Studyrama, j'anime aussi un cours de communication digitale pour Kedge Business School. J'anime depuis septembre 2015 la rubrique SEO/SEA de MyCommunityManager.

Commenter l'article

Hbergement web et serveur ddi par Ikoula - Site marchand par Wix - Conception artistique dans l'vnementiel - Tuto Emarketing et Ecommerce