Community Manager : « Tu casques ou tu te casses ? »

[Facebook] TPE/PME, tu casques ou tu te casses !?

closeCet article a été publié il y a 2 ans 28 jours, il est possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Lorsque je lis l’intervention de la Directrice d’exploitation du réseau social Facebook, je me pose de sérieuses questions. Et il y’a de quoi : « Facebook est à la recherche de nouvelles sources de revenus, explore la possibilité de proposer des services plus haut de gamme et payants, spécialement destinés aux entreprises ». (Source)

facebook mark 2 point euros Madd

Caricature (modifiée) réalisée par Madd

Et bien oui, Facebook est une véritable unité de production de biens et de services à but commercial lucratif. Quelques mois après l’entrée en bourse et la chute fracassante de l’action, c’est clairement la course au chiffre d’affaires : refonte des applications, lancement de nouveaux services payants (coupons, promotion des publications, etc). Autant d’éléments factuels qui démontrent que la direction de Facebook n’a plus qu’une obligation légale : gagner de l’argent pour satisfaire ses actionnaires.

Gagner de l’argent ? Mais à quel prix ?

Le réseau social est une entreprise gourmande en capitaux. Il leur faut donc un business model « profitable » pour pérenniser leurs activités.

Leurs nouveaux services offrent de réelles opportunités aux entreprises et aux community managers pour développer et entretenir leurs communautés. Certes, ces services sont payants mais « quand on aime ses fans, on ne compte pas »…

En revanche, je suis persuadé qu’il y’a un « hic ». Il y a toujours un « hic » !

J’ai la chance de gérer une dizaine de pages entreprises sur le réseau social de Mark et aujourd’hui, j’ai une confidence à vous faire : « Mark n’est plus mon ami ».

Mark n’est plus mon ami depuis que plus de la moitié des internautes qui « like » les pages que j’administre ne voient plus mes publications… Mark n’est pas bête. Il sait qu’il n’est plus mon ami. Je le sais car il a décidé de me faire payer le prix fort pour être entendu par mes communautés.

Mais Mark ne sait pas tout. Il ne sait pas par exemple que 90% de mes clients n’ont pas 400€ par semaine à dépenser dans les promotions de publications et dans le recrutement de fans. Je finis ce paragraphe et je me pose déjà une question (bête) :

« Est-ce que Mark sait que des millions d’entreprises ont des pages Facebook qui ne décollent pas ? »           

Bien entendu ! Bienvenue dans l’aire de « Mark 2.€ » :)

mark 2 point euros tu casques ou tu te casses« Si tu galères pour avoir 400 fans, c’est normal. Seul 20% de tes fans voient tes publications ? C’est normal. Avec «  Mark 2.€ », tu emmerdes tous tes amis pour qu’ils « like » ta page, tu dépenses 400€ de publicité pour avoir 400 fans et quand tu les as, tu paies 10, 20, 50, 100, 2000 euros pour leur parler. Avec «  Mark 2.€ », tu casques ou tu te casses. »

Imaginez-vous en plein rendez-vous avec le restaurateur d’en face : « Non je vous assure Monsieur… Si on dépense le tiers de votre revenu mensuel en publicité Facebook, nous aurons 500 Fans dès le lancement de votre page. Ensuite, vous arrêtez de manger pour réaliser des économies. Avec celles-ci, vous aller pouvoir publier l’offre du jour de votre établissement en cliquant sur « Promouvoir ». Tous vos fans verront la publication, c’est génial !!!! Bon, oui, c’est vrai, cela coûte de l’argent pour chaque publication… Mais Monsieur, que représentent ces centaines (milliers) d’euros face à l’amour de vos fans ? Il n’y a aucun équivalent, soyez-en sur.

Trêve de plaisanterie. Comment une petite entreprise, qui n’a pas la chance d’avoir des créatifs comme vous, peut faire décoller une page Facebook sans moyens financiers ? 

Je vous explique le topo :

- Vous créez votre boite et vous connaissez le potentiel mirobolant d’une page alors vous vous lancez.
- La page est créée, vous invitez tous vos amis ! Au bout d’une heure, vous êtes 40 sur la page et là vous vous dites : « super, à ce rythme là, nous serons 400 demain ».
- 10 jours plus tard, vous n’êtes pas 100 sur la page. Vous vous dites : « que se passe t’il, #WTF ? ». Ne vous inquiétez, c’est normal.

3 options s’offrent alors à vous :

  • Vous croyez en un dieu quelconque, vous priez (attention cela ne fonctionne pas à tous les coups) ; Je ne m’y attarderai pas…
  • Vous n’avez pas d’argent (c’est normal) mais vous faites tout de même appel aux meilleurs des community managers (mais vous n’avez pas d’argent) ; sympathique mais à moins de trouver un « pigeon » ou un passionné dévoué, vous avez peu de chance que cela fonctionne.
  • Vous achetez de la publicité Facebook car Mark 2.€ pense à tout : il vous a offert un bon de « 30€ » pour tester le système. Il ne vous reste que cette option

- Vous vous lancez dans la création d’une publicité Facebook. Pensez-vous réellement qu’avec 30€ vous pourrez obtenir vos 400 premiers fans ? Oui ? Ne vous inquiétez pas, c’est normal. 2 jours plus tard, vous venez de comprendre pourquoi Mark vous a demandé votre carte de crédit lors de la validation de votre publicité. Ca aussi, c’est normal.

- Vous avez gagné 45 fans, vous êtes maintenant quasiment 150 sur votre page ! Waouhhh, ça avance bien.

Avant de vous coucher, un ami vous informe de l’existance du site My Community Manager. Vous allez y faire un tour et là, c’est le bouleversement complet : un blog collaboratif qui vous donne des tas d’idées et vous informe de toutes les possibilités qu’offrent Facebook. Je sais, vous vous dites : “alors là, l’option 1 a fonctionné”. Vous êtes bluffé (ça, c’est vraiment normal en revanche).

Vous tombez sur un article qui vous informe qu’avec un bouton “promouvoir”, pour quelques euros, tous vos fans et une partie de leurs amis vont voir vos publications. C’est l’euphorie complète !!! Oui mais. Il y a un mais. Pour utiliser le bouton “promouvoir”, il faut 400 fans minimum. Vous retombez aussitôt de votre nuage, tombez de votre chaise et n’y croyez plus.

Pendant ce temps là, chez Mark 2.€, on se frotte les mains. Mark n’est pas bête et voici la raison qui me laisse le penser :

Facebook rentabilité parodie

Attention CM ou entrepreneur, Facebook gagne toujours !

Dans le cas présent, sans créatifs (CM) ni moyens financiers, il ne vous reste plus que deux solutions :

  • Emmerdez vos amis en les invitant tous les jours à aimer votre page ;
  • Acheter encore et encore plus de publicité Facebook.

L’option 1 fonctionne. Mais vous n’avez pas un nombre illimité d’amis… Nous choisirons donc l’option 2 : la publicité.

Et c’est reparti pour un tour de 50€ par 50€… vous êtes content, vous venez d’investir la moitié de votre salaire pour acquérir 400 fans supplémentaires. Mais le principal est là : vous avez des fans nom de diou !!! #Champagne

Vous l’avez compris, c’est trop bien, maintenant, vous pouvez parler à plus de 500 personnes. Et c’est surtout là que vous découvrez pourquoi Mark est intelligent.

Vous publiez de supers infos, des promotions, etc. et vous faites un dur constat : “Pourquoi, sur 500 fans, seule 125 ont vu ma dernière publication ? “ Ce n’est pas facile à avaler, et ça, c’est normal.

Oui, vous venez de dépenser beaucoup d’argent pour acquérir vos fans. Oui, vous ne saviez pas (encore) que moins de 30% de ceux-ci trouveront vos publications dans leur timeline. Et là, c’est le drame. Vous n’avez plus d’argent pour faire de la publicité. Vous êtes cette petite entreprise qui souhaite développer sa notoriété et développer son affaire. Vous êtes ce que l’on appelle chez Mark 2.€ Company : un Petit.

Un petit parce qu’aujourd’hui, il est inconcevable pour plus de 90% des entreprises françaises de développer une page Facebook sans budget publicité. Bien entendu, il y a une solution à chaque problème et il existe d’autres plateformes sociales… Mais soyons réaliste un instant : lequel d’entre vous peut expliquer à une TPE que pour se développer sur Facebook, il faut une budget de 100, 200, 1000 ou 10 000€ par mois ? Personnellement, je n’y crois pas une seule seconde (et je pense ne pas être le seul).

Alors TPE/PME, on casque ou on se casse ?

Faites-nous part de vos retours en commentaires, allez-vous allouer (ou développer) votre budget facebook ou envisagez-vous une porte de sortie sur les autres médias sociaux ? Avez-vous, vous aussi, une baisse importante de votre “reach” sur les pages que vous gérez ?

A propos de l'auteur

Adrien Boulard

Adrien Boulard

Serial entrepreneur dans les domaines de la communication (@Mediadi), de la construction (@Jardiburo) et du service (@WizioCard).

Commenter l'article