Éviter le faux départ dans la course au 2.0

closeCet article a été publié il y a 6 ans 7 mois 16 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

On le répète de plus en plus et à juste titre, avant la récompense vient l’effort. Malheureusement encore trop d’entreprises foncent tête baissée vers les médailles que les médias sociaux semblent pouvoir leur procurer.


Pourtant comme on va le voir dans cet article, une stratégie de communication sur le web 2.0 débute par une longue phase de réflexion et d’analyse. Pour sa rédaction, je me suis en partie inspiré du très bon ouvrage « Communiquer sur les réseaux sociaux » d’Antoine Dupin .

Alors ceux qui désirent voir la course et l’arrivée avec tous les crépitements de flash qui les accompagnent, passez votre chemin. Il s’agit ici de la préparation avant le départ. Ainsi la tortue pourrait passer devant le lièvre et réaliser de meilleures performances ?

Prêt, feux, partez ???  Et bien non pas tout à fait… Commençons par le commencement voulez-vous !

Connais-toi toi-même…

Dans beaucoup trop d’articles, on semble proclamer et décrire ou une plusieurs stratégies idéales pour se lancer dans l’aventure. Et bien tout cela est est faux ! Il n’existe et n’existera jamais de stratégies toute faites ou pré-mâchées comme semble vouloir vous le vendre certaines agences. Chaque stratégie est d’abord le fruit d’une longue analyse de soi-même.

Avant de vouloir courir, il faut savoir marcher. C’est dans cet esprit qu’une entreprise doit se connaitre pour savoir où aller. De même que le coureur qui s’entraine jour après jour, vous devez réaliser une introspection pour découvrir vos forces et vos faiblesses et les travailler.

Cette étape peut se réaliser en faisant le point sur vos ressources et vos compétences dans le web 2.0. Avez-vous besoin d’une aide extérieure (agence en guise d’entraineur) ou pensez-vous pouvoir vous en sortir seul ? Il faut absolument recenser les forces humaines et les données dont vous disposez pour savoir si vous n’êtes pas plutôt fait pour le saut en longueur (intense, court et avec une chute à la fin). Il est très important à ce stade d’essayer de penser sur le long terme et donc plus loin que les semaines à venir.

Alors oui, pendant ce temps, certains adversaires impatients auront déjà pris le départ, mais 110 mètres c’est long, surtout quand il y a des haies à franchir. Que feront-ils lorsqu’ils feront face à des obstacles qu’ils n’avaient pas prévus ? D’autres, eux ne prendront jamais le départ, question de choix ou de moyen. Personnellement, je suis de ceux qui clament : « qui ose gagne ».

Analyser son environnement pour mieux l’apprivoiser

Beaucoup trop d’entreprises persistent à appréhender les médias sociaux sous l’angle de leur communication traditionnelle. Seulement les choses changent et un bon athlète sait se remettre en question pour repartir de zéro.

. Réaliser une veille précise et régulière :

Mettre en place des alertes et des outils nous permettant de faire un état régulier sur notre environnement est un choix judicieux. Avoir des informations sur vos concurrents, votre domaine d’expertise vous donnera le plus souvent une longueur d’avance. L’important est de savoir à qui on a affaire et de pouvoir exploiter leurs points faibles à votre avantage.

Une veille efficace vous permettra également de faire le point sur votre réputation, ce que l’on dit de vous. À vous par la suite persévérer sur les bonnes pistes et de faire le nécessaire pour rectifier les mauvais pas.

Informations disponibles sur les moteurs de recherche et translucides sur les médias sociaux. Voilà qui vous permettra de garder un œil sur votre cardiomètre.

. Faire son enquête :

Si la veille vous apporte des informations utiles, il faut parfois aller les chercher soi-même.

Concernant la concurrence, tentez d’aller au-delà du chiffre sur le dossard. Étudiez et comparez le positionnement web de plusieurs adversaires et observer les liens qu’ils entretiennent avec leurs « supporters ».

Pour avoir du succès dans ses affaires, il faut un public, et quand on n’en a pas, il faut le façonner de ses mains. Veillez donc à repérer sur quelle(s) plateforme(s) vos futurs fans discutent de sujets qui vous concernent. Observer ce qui les fait réagir, leurs besoins et attentes. Quand vos objectifs ont été mûrement réfléchis, vous pourrez initier le dialogue avec eux pour leur prouver qu’ils peuvent miser sur vous. C’est bien grâce à leur soutien et leurs applaudissements que vous vous donnerez à fond.

Cherchez également à identifier des alliés qui pourront vous aider à vous créer une identité crédible et légitime. Les journalistes et les bloggeurs peuvent ainsi être de véritables prescripteurs pour être reconnu sur les pistes. Lorsque votre plan d’action sera solidement mis en place, n’évitez pas les conférences de presse et de communiquer humainement avec vos interlocuteurs.

Là aussi, certains tenteront de copier les techniques d’athlètes dont on leur a vanté les mérites. À force de trop tirer sur leur talon d’Achille, ils s’apercevront que leur mimétisme ne suffit pas, et la blessure semblera inévitable.

Vous avez dit course ?

La métaphore de la course de sprint est bien entendu utilisée pour mettre en lumière les entreprises voulant allez trop vite. Même s’il ne faut pas pour autant être trop lent, il me parait inévitable qu’un bon positionnement dès les starting-blocks soit la clef de la réussite.

Mais pour persister sur ma voie, je décrirais plus le web 2.0 comme un marathon. Car les efforts s’inscrivent dans la durée et la régularité. Il faut parfois trouver ou retrouver son second souffle, mais il faut avant tout savoir qui on est pour se lancer dans une telle aventure. Ici les obstacles ne sont pas visibles à l’horizon et on doit se fier à notre entrainement pour les franchir. Dans une telle épreuve, il n’y a pas de vainqueur, juste des individus qui sont allés jusqu’au bout de leurs objectifs. N’est-ce pas dans ce cas que les vraies médailles se gagnent ?

C’est beaucoup moins attractif certes, mais désirez-vous entendre la vérité ? La facilité est séduisante, mais il ne faut pas tomber dedans.

Finish

Ces premières étapes ne sont que les bons appuis qui vont vous permettre de prendre un élan efficace. Il reste cependant de longs kilomètres à parcourir et un paquet d’heures à travailler pour combler toutes vos attentes.

Retenons simplement que c’est en prenant son temps et en préparant sa course que l’on a le plus de chance de réaliser de bonnes performances.

Comme quoi « Rien ne sert de courir, il faut partir à point ».

Et vous, quel est votre avis ?

 

A propos de l'auteur

Ronan Boussicaud

Ronan Boussicaud  (18 articles)

Community manager / webmarketeur au sein de l'agence Useweb, je développe des analyses mêlant web 2.0 et psychologie sur mon blog « La Psyché du Web social » et participe à des ouvrages numériques collaboratifs. Je rédige aussi des articles sur des sites spécialisés (comme My Community Manager Webmarketing&Com) et anime régulièrement des conférences autour du community management et des médias sociaux. En octobre 2012, j'ai publié un ouvrage co-écrit intitulé "Tout savoir sur... La marque face aux bad buzz : anticiper et gérer les crises sur les médias sociaux" aux éditions Kawa. Grand curieux et cinéphile dans l'âme, le web social me colle à la peau. Passionné par le web communautaire mais aussi par toutes les formes de communication humaines, je crois profondément au relationnel et à l'échange. Alors, pourquoi ne pas vous joindre à nous ?

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH

ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT