Du bon usage du QR Code dans la Pub

Du bon usage du QR Code dans la Pub

Si beaucoup ne prêtent encore aucune attention à ce petit carré mosaïque ou tendent à réclamer sa notice d’utilisation, pour beaucoup d’autres marketeurs, le QR Code (Quickly Response) n’a plus aucun secret.

Aujourd’hui très en vogue et chaque jour un peu plus présent dans notre quotidien (devantures de magasins, cartes de visite, invitations, annonces, journaux, catalogues et affiches en tous genres, pubs TV…), ce code barre en 2D séduit de plus en plus et est devenu un véritable outil de communication pour lequel marques et distributeurs s’en donnent à cœur joie.

A ceux qui ne distinguent pas bien sa particularité, un code QR peut contenir beaucoup plus d’informations qu’un code barre classique (7089 caractères numériques, 4296 caractères alphanumériques) et permet de partager et d’accéder directement, via un lecteur installé sur smartphone, à un contenu mobile varié tel que liens Google Map, URL, adresse e-mail, n° de téléphone, texte, photos, vidéos, SMS, … Un pur « objet connecté » !

Il convient de citer au passage quelques applications « réputées » pour déchiffrer un code QR : MobileTag, adaptée pour Iphone, Android, Blackberry et Windows Mobile, QR Reader pour Iphone ou encore QR Droid pour Android. Essayez donc pour voir 😉

En somme, il faudra tout de même solliciter un utilisateur rodé et éduqué pour faire passer l’information. Mais cet aspect ne semble pas effrayer les publicitaires ni même être un frein à la croissance de ce nouveau phénomène.

Les marques trouvent une forte valeur ajoutée dans ce code qui permet de communiquer en engageant le client de manière simple et ludique. Sans oublier l’image dynamique et novatrice qu’il va en ressortir sur la marque.

L’une des récentes campagnes d’Axa en est la preuve . En Belgique, le bancassureur a usé de ce code en proposant une campagne originale : Un QR Code géant composé de plus de 3000 vrais pots de peinture, déployé à l’aide d’une affiche couvrant les échafaudages d’un bâtiment en pleine « retape ».  En flashant le code, les utilisateurs sont renvoyés directement sur le site axa.be/reno, présentation simplifiée de  axa.be/pretrenovation . L’annonceur aurait pu pousser un peu plus loin en proposant de contacter une agence ou de procéder à une simulation mais l’initiative est innovante, le ciblage bon et la démarche cohérente.

Il y a plusieurs mois, Calvin Klein avait bien joué son coup en contournant la censure à l’aide d’un QR Code dirigeant les utilisateurs vers une vidéo publicitaire quelque peu osée. La marque a choisi d’afficher dans un premier temps une publicité classique pour la remplacer quelques jours plus tard par ce QR Code géant.

Tout le succès de ce nouvel outil réside dans sa capacité à amener l’utilisateur d’un support traditionnel vers un support digital très facilement. D’où sa parfaite adéquation avec une stratégie cross media : le code QR vient très naturellement compléter les informations déjà présentes sur les différents supports et crée une forte interaction avec le consommateur curieux qui va vivre une véritable expérience.

Bien sur, nous sommes encore pour beaucoup dans une phase d’évangélisation de ce nouvel outil de communication. Certaines entreprises, au concours de celui qui sera le plus en vogue, s’entêtent à vouloir l’utiliser sans qu’il existe une réelle adéquation entre l’usage du code, le concept publicitaire et le message à véhiculer. Une incohérence qui fait perdre tout son sens à la publicité.

Autre bourde, trop souvent présente dans l’usage du QR Code au travers de la publicité, c’est le manque d’explication ou d’incitation à utiliser cet outil : sans un petit « call to action » pour expliquer rapidement son fonctionnement, ce levier mobile n’a aucune chance de faire ses preuves. C’est le cas de nombreuses campagnes d’affichage où la marque se contente de proposer un QR Code sans explication ni réel concept créatif. Voyez plutôt :

Pire encore, proposer un QR code non ou mal formaté pour les Smartphones, quoi de plus rédhibitoire pour le consommateur encore peu aguerri à ce genre de techniques.

Prompt à proposer une déclinaison tendance du concept publicitaire central, le QR code est idéal pour les campagnes qui cherchent à optimiser les retombées en utilisant tous les médias disponibles pour une cible bien spécifique. La mesure de l’impact du QR Code sur la campagne pourra être réalisée si vous n’oubliez pas de tracker le QR Code. Entendons nous bien, si vous ne suivez pas le nombre d’URL converties en QR Code, vous n’aurez aucune idée du nombre d’utilisateurs ayant scanné le code, soit, vous ne saurez pas si retenter l’expérience vaudra le coup ou non. Dommage…

Aujourd’hui, les Français sont les  5e plus gros utilisateurs de QR Code et trois quart des utilisateurs de smartphones considèrent aujourd’hui mieux se souvenir des publicités contenant des QR Code.

Voilà des chiffres qui donnent envie d’essayer…

Si tenté qu’il soit bien utilisé par l’annonceur, le QR Code pourrait donc devenir LE nouveau levier du marketing mobile dans la pub. Faire appel aux connaisseurs s’il vous laisse encore perplexe me semble être la meilleure des solutions pour l’utiliser à bon escient et réaliser une campagne efficace ! Mon mot d’ordre sera « prudence ». Et puis sinon, tout le monde n’a pas de Smartphone…

A propos de l'auteur

Marine d'Halluin

Marine d'Halluin  (6 articles)

Journaliste web Jeune diplômée en Communication Multimédia. Médias sociaux, e-reputation, rédaction web, web communautaire et plus généralement la communication online sont mes domaines de prédilection. Bloggeuse et ancienne rédactrice/CM pour la marque Post-it, j’aspire à écrire, divertir et informer sur un support 2.0 où l’actualité se fait toujours plus dynamique, vive, abondante et interactive.

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH - Webdesign en Suisse et au Sénégal - Social Media et Community Management à Marseille

ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT