Arnaque du jour : le faux kit du hacker 2.0

Arnaque du jour : le faux kit du hacker 2.0

L’actualité récente nous a montré que l’hacktivisme devenait un moyen de se faire entendre auprès de certaines organisations, en témoigne les attaques faites aux sites de Paypal et Mastercard lors de l’affaire Wikileaks. Bien que se revendiquant White Hat, ces hacktivistes ont ouvert une brèche à certains cyberdélinquants qui surfent sur le succès des opérations d’hacktivisme pour proposer des applications prétendument destinées au hacking sur Facebook. On est très loin des revendications des White Hats.

Facebook Account Hacker 3.6 :

En téléchargeant cette appli, vous pensez enfin avoir accès à toutes les données des membres du réseau Facebook sans avoir à être amis avec tout le monde. Mouhahaha !!! Vous voilà maitre du cybermonde, vous pourrez enfin forcer les comptes de tous les utilisateurs, ni vu, ni connu, tel un Arsène Lupin 2.0. Et avouons-le, vous avez envie de savoir ce qu’est devenu(e) votre ex.

Résultat des courses :

On vous demande l’email des personnes que vous souhaitez espionner. Soit. Ok, voilà l’email de ma victime.

S’en suit tout une batterie de tests mais pas des tests d’ordre informatique, rien à voir. Plutôt le genre de test que l’on reçoit en envoyant AMOUR au 81212… On peut dire que ça ressemble plus à des arnaques d’appels surtaxées qu’à des manoeuvres de hackers. Bref, passons à la suite.

Mais qu’est-ce donc ce message posté sur votre mur ?

Vous n’avez rien hacké mais vos intentions de piratage sont clairement affichées sur votre mur, à la vue de tous. Vous pouvez remiser votre costume de Maitre Chaos, vous êtes « grillé ». En terme de e-réputation et de personnal branding, on peut parler d’accident industriel. Et vous aurez beau supprimer ces publications, elles reviendront tant que vous n’aurez pas désinstallé l’appli.

Conclusion : cessez de croire qu’une simple appli va vous donner la vie privée du monde entier sur un plateau d’argent. Pensez aussi à vous protéger… y compris contre vous-même.

Si jamais vous êtes pris d’un doute, des applications gratuites vous épauleront dans vos cyber-tribulations : Bitdefender Safego, par exemple.

Free Facebook Hack

Il s’agit d’une autre application censée vous donner l’accès à tous les comptes Facebook. Avec une pareille appellation, il est certain que vous parviendrez enfin à savoir si votre ex a grossi.

Cette appli offre une variante, elle ne va pas salir votre e-réputation en publiant des messages de dénonciation sur votre wall, les pirates ont confectionné une appli plus subtile.  A peine son téléchargement a commencé qu’elle déclenche un message d’alerte de votre antivirus qui vous informe que vous étiez sur le point d’installer un … Trojan !

Si par malheur, vous n’étiez pas protégé, cette appli laissait la porte ouverte à toutes les fenêtres : ver, virus, backdoors… Bref, une fête de tous les diables sur votre ordinateur. Encore une fois, votre meilleure protection, c’est vous : faites attention aux applications que vous téléchargez.

Cet article est basé sur les informations techniques aimablement fournies par Tudor Florescu et Sabina Datcu, spécialistes des menaces en ligne chez Bitdefender.

Tous les noms de produits et de sociétés cités dans ce texte ne le sont qu’à titre informatif et appartiennent à, ou peuvent être des marques déposées de, leurs propriétaires respectifs.

A propos de l'auteur

Samya Ihammouine

Samya Ihammouine  (13 articles)

Issue de la génération X, je me suis adaptée rapidement aux us et coutumes de la génération Y. Social Content Manager chez Webedia, je m'intéresse aussi bien aux objets connectés qu'aux réseaux sociaux et aux applis mobiles

Site marchand par Wix - Conseils et coaching RH