À quoi sert (vraiment) un sitemap pour votre référencement ?

closeCet article a été publié il y a 4 mois 29 jours, il est donc possible qu’il ne soit plus à jour. Les informations proposées sont donc peut-être expirées.

Le Sitemap fait partie des marronniers, des sujets qui reviennent régulièrement sur le devant de la table lors des échanges avec des référenceurs. Doit-on absolument créer un sitemap ? À quoi peut-il bien servir ? Nous allons ensemble faire le point, une fois pour toutes, sur le sitemap. Et après, promis, on passe à autre chose.

Dis, papa, c’est quoi un sitemap ?


Papa, c’est quoi ce sitemap ? Papa, comment on finit premier sur Google ?
Alors, tu vois, le procole sitemap repose sur des fichiers au format texte ou XML…

Le protocole Sitemaps a été créé à l’origine par Google. Ce fichier, au format XML ou texte, a pour vocation d‘informer les moteurs de recherche des différentes adresses d’un site web disponibles à l’indexation. Vous pouvez avoir des sitemaps pour les pages web, les vidéos ou encore les images. Aujourd’hui, la majorité des moteurs utilise cette technologie.

Des informations complémentaires peuvent être intégrées au sitemap, comme l’importance de la page, sa dernière modification ou sa fréquence de mise à jour.

À quoi ressemble un sitemap ?

Exemple de code sitemap

<urlset xmlns=”http://www.sitemaps.org/schemas/sitemap/0.9″>

<url>
<loc>http://www.monsite.com/</loc>
<lastmod>2015-12-15</lastmod>
<changefreq>daily</changefreq>
<priority>1</priority>
</url>

<url>
<loc>http://www.monsite.com/page-1.html</loc>
<lastmod>2015-11-10</lastmod>
<changefreq>monthly</changefreq>
<priority>0.8</priority>
</url>

</urlset>

De nombreuses applications en ligne et extensions existent pour créer son sitemap comme www.xml-sitemaps.com ou Google Sitemap Generator (extension WordPress)

Comment soumettre son sitemap à Google ?

Vous avez deux options pour soumettre votre fichier sitemap à Google.

  • Utilisez votre fichier robots.txt en ajoutant la ligne suivante : Sitemap: http://www.mon-domaine.fr/sitemap.xml
  • Passez par Google Search Console via la rubrique Exploration : Sitemaps. 

Vous pouvez utiliser les deux solutions en même temps. Vous pouvez par ailleurs soumettre un ou plusieurs sitemaps.

Un sitemap est-il toujours obligatoire ?

Un outil utile dans certaines situations

Les sitemaps, en complément d’un travail sur le maillage interne, s’avèrent utiles à votre référencement dans certains cas :

  • peu – voire pas du tout – utiles pour les petits sites, ils peuvent faciliter l’indexation de gros sites comptant plusieurs centaines, milliers ou millions de pages.
  • ils contribuent parfois à l’indexation de contenus spécialisés comme des vidéos, des images, des actualités, des contenus pour téléphones multimédias…
  • ils peuvent faciliter l’identification et l’indexation des différentes versions d’un site international.

D’autres utilisations judicieuses sont possibles avec les sitemaps. Tout dépend de la situation de votre site et de votre stratégie.

homair

Plusieurs sitemaps ont été créés pour le site Homair.com : un sitemap qui contient les URLs des pages d’accueil des différentes versions linguistiques et plusieurs sitemaps qui contiennent la liste des campings, des types d’hébergement et des pages de recherche par pays et/ou par régions.

Le sitemap, un outil délicat à manier

Fermez les yeux et imaginez-vous dans la peau d’un explorateur. Vous devez parcourir un immense territoire pour découvrir toutes les villes et tous les villages qu’il recèle. Quel intérêt d’avoir une carte si vous n’avez aucune route pour vous déplacer et si vous devez tailler votre route à grands coups de machette ? Pire encore, que diriez-vous d’une carte qui serait fausse et vous conduirait face à des précipices ou des torrents infranchissables ? Vous aimeriez aussi, en tant qu’explorateur, qu’on vous trace de belles routes reliant les grandes villes entre elles, avec des chemins de traverse et des sentiers pour rejoindre les hameaux et les villages les plus isolés.

Travailler votre maillage interne revient à tracer des routes et des chemins entre vos différentes pages, tandis que se contenter d’un sitemap revient à les lister sur une carte. Le googlebot est tout à fait capable de parcourir sans sitemaps la totalité de vos pages, pour peu que vous ayez bien organisé votre site, avec des menus hiérarchisés et des liens vers toutes les pages que vous voulez indexer. Vous devez donc garder à l’esprit qu’un sitemap informe Google de l’existence de certaines pages : vous devrez améliorer leur positionnement par le maillage interne, les optimisations de la structure et du contenu, le netlinking, etc… Voyez dans le sitemap un outil indicatif et non une panacée.

Un voyageur qui emprunterait toutes les routes et les chemins finirait par découvrir toutes les villes et tous les villages d’un pays. Il n’aurait alors pas forcément besoin d’une carte, il tracerait sa propre carte au gré de ses déplacements et des informations recueillies sur le terrain : c’est ce que fait le googlebot en naviguant sur votre site. Par contre, votre explorateur serait perturbé si la carte lui envoie des informations contradictoires, en marquant par exemple comme une grande métropole une ville desservie par un sentier, et en considérant comme un hameau sans intérêt une autre ville reliée au monde par une immense autoroute.

Je vous invite donc à vous poser les questions suivantes :

  • Ai-je aussi travaillé mon maillage interne, réfléchi au niveau de profondeur* de chaque page ?
  • Puis-je fournir un sitemap qui ne soit pas en contradiction avec les informations communiquées par mon maillage interne ?
  • Suis-je en mesure de produire un sitemap sans erreurs, qui ne renvoient pas vers des adresses invalides ?

Si ces conditions sont réunies, et si la création d’un sitemap correspond à un objectif précis pour votre référencement, vous pouvez créer le créer et le soumettre.

* Le niveau de profondeur d’une page correspond au nombre de clics qui la sépare de la page d’accueil.

A propos de l'auteur

Benjamin Thiers

Benjamin Thiers  (19 articles)

Responsable du Search Engine Marketing du site SeFaireAider.com, j'ai commencé à travailler dans le référencement naturel en 2003. Je suis fasciné par le formidable terrain de jeu que représente le marketing digital, en évolution permanente. Auteur des livres Digitalisez votre marque et Ce que Google veut, tous deux aux éditions Studyrama, j'anime aussi un cours de communication digitale pour Kedge Business School. J'anime depuis septembre 2015 la rubrique SEO/SEA de MyCommunityManager.

Commenter l'article


Hébergement web et serveur dédié par Ikoula - Site marchand par Wix - Conception artistique dans l'événementiel - Tuto Emarketing et Ecommerce

ARTICLE PRÉCÉDENT

ARTICLE SUIVANT